Accueil Élections 2019

Elections 2019: pourquoi le CDH a choisi l’opposition

Accepter le signal des électeurs, ne plus pouvoir peser dans les gouvernements, se reconstruire dans l’opposition, ... : les raisons du « difficile » choix humaniste.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ils assurent que la décision a été prise « sereinement », « unanimement », dans une sorte de « soulagement ». Mercredi, au terme d’un long bureau politique, le CDH a choisi d’aller, à tous les niveaux de pouvoir, dans l’opposition. Au lendemain des élections déjà, chiffre un centriste, c’était l’option retenue par 80 % des humanistes, 20 % préférant la participation. Après une semaine de réflexion, c’est donc à 100 % que le choix a été posé.

Voici pourquoi.

1

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

11 Commentaires

  • Posté par daniel laloyaux, jeudi 27 juin 2019, 14:27

    je pense que le Soir devrait arreter de publier l'image de Prevot sur "La UNE". Ce gars la ne joue que pour lui même et en aucune facon pour la Belgique. Du fait de son action hypocrite et particrate, il a réussi à mettre le boxon en Wallonie. Il n'y a a mon sens qu'une seule chose à faire: le rayer du paysage politique. Quel manque de respect pour tout ceux qui ont voter pour le CDH.

  • Posté par daniel laloyaux, jeudi 27 juin 2019, 15:24

    qui ont votés * désolé pour l'orthographe...

  • Posté par Debrabander Jean, mardi 11 juin 2019, 10:20

    "Maxime Prévot reconnaît le « revers électoral sérieux » du CDH ce 26 mai. Un signal de sanction comme il l’appelle, « qui dit que les Bruxellois et les Wallons ne sont pas demandeurs dans une proportion forte que le CDH continue d’assumer des responsabilités » On pourrait dire pareil du PS et du MR, qui ont perdu respectivement 145000 et 130000 voix. Or le choix du CDH les pousse à gouverner ensemble en Wallonie.

  • Posté par Deckers Björn, jeudi 6 juin 2019, 20:08

    "En tant normal" et j'insiste sur ce "en temps normal", l'attitude du Cdh pourrait être qualifiée de digne. J'entend ici et là qu'un parti doit toujours être prêt à représenter ses électeurs au pouvoir. C'est un dévoiement de l'esprit démocratique. C'est à la Chambre qu'un parti doit représenter ses électeurs et même là, il lui appartient de considérer l'intérêt collectif au-dessus des siens. On ne peut à la fois critiquer les "politiciens" qui courent à la gamelle et en même temps critiquer le Cdh sauf à marcher sur la tête. Le Cdh accepte la loi des urnes. Le parti a perdu des plumes et plutôt sévèrement. Il a été sanctionné par les électeurs. Ajoutons que la réflexion du Cdh va même un peu plus loin (je pense à certains de ses électeurs qui semblent déçus de l'attitude de leur parti). Quoi qu'il arrive, même si le Cdh pouvait "monter" dans une majorité, son influence serait minime, la sanction des urnes ne lui permettrait pas de marquer les accords de gouvernement de son empreinte ou de manière mineure devant dès lors accepter que les autres partenaires de la majorité potentielle signent en large partie les accords de gouvernement à leur place. Dès lors, l'attitude du Cdh est digne, responsable, et ajoutons le, suffisamment rare pour être saluée. MAIS! Car il y a un mais. Peut-on saluer la volonté exprimée du Cdh d'aller quoiqu'il arrive dans l'opposition au moment où le pays est dans une situation aussi complexe? Que le Cdh se retire des entités fédérées (Région Wallonne, Région bruxelloise et Communauté française), c'est bien son droit et là encore, il faut saluer la dignité d'un parti qui accepte le verdict des urnes. En revanche, il m'eut paru en ce qui me concerne approprié de préciser que si la volonté du Cdh était d'aller dans l'opposition, il ne ferait pas barrage à une solution fédérale. De la part d'un parti qui exprime régulièrement sa foi belgicaine, il me semble que de ce point de vue, même si les 5 sièges fédéraux du Cdh sont pratiquement inutiles dans toutes les configurations (leur analyse est assez juste de ce point de vue), il était maladroit d'annoncer choisir de panser ses plaies dans l'opposition peu importe l'avenir du pays qui est perçu comme engagé. Pas sur que cela plaise beaucoup... aux électeurs restant du Cdh...

  • Posté par Oudaert vIVIANE, lundi 24 juin 2019, 23:44

    Je ne sais pas si il y a tellement de dignité de la part du cdh, à moins que les rumeurs faisant état de discussions avec le mr en vue d'une fusion, seraient fausses. Attendons.

Plus de commentaires

Aussi en Élections 2019

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs