Accueil Société

Drogues: les victimes du crack en hausse en Belgique

Un rapport européen paru ce mercredi révèle que les drogues sont davantage et plus aisément disponibles.

Temps de lecture: 1 min

Les drogues en général et la cocaïne en particulier sont davantage et plus aisément disponibles sur le sol européen, ce qui provoque davantage de problèmes de santé liés à leur consommation, dévoile dans son étude annuelle l’Office européen des drogues et toxicomanies ce mercredi.

Le rapport confirme que la Belgique est la plus grosse importatrice en Europe de cocaïne : 140 tonnes de ce stupéfiant ont été saisies en Europe en 2017, dont 45 rien qu’en Belgique, devant l’Espagne (41 tonnes), la France (17,5 tonnes) et les Pays-Bas (14,6 tonnes). De grosses quantités sont régulièrement découvertes au port d’Anvers.

« Selon les dernières estimations, quelque 73.000 patients ont entamé un traitement spécialisé pour des problèmes imputables à la cocaïne. Les 11.000 d’entre eux qui ont été admis en traitement pour des problèmes liés au crack, une forme spécialement délétère de consommation de la cocaïne, suscitent une inquiétude particulière », explique l’EMCDDA. Cette hausse du nombre de victimes du crack a aussi été enregistrée en Belgique.

Cocaïne et ecstasy ne font pas « que » passer par la Belgique

Habitat

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko