Accueil Économie

La rentabilité, argument rejetté?

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Pour les voyageurs belges, les trains de nuit relèvent de l’histoire ancienne. On se souvient des trajets en compartiment couchettes vers les stations de ski lors des classes de neige. Ou les vacances vers le sud de la France ou l’Italie, où l’on pouvait même « mettre la voiture sur le train » au départ de la Bruxelles-Schaerbeek et débarquer le lendemain matin à Saint-Raphaël ou Milan. En montant à bord du Thello Paris-Venise, on redécouvre donc avec amusement les échelles qui permettent de grimper sur les couchettes supérieures, et les étroits couloirs où on n’arrive à se croiser qu’en se plaquant contre la vitre. Affable, le personnel de bord relève les cartes d’identité pour préparer les formalités douanières. A 19 h 15, le convoi s’ébranle pour quatorze heures d’un voyage teinté de nostalgie.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs