Accueil Monde Europe

Russie: le «mensonge gigantesque» derrière la propagande du Kremlin raconté par l’un de ses anciens acteurs

Depuis son licenciement, Dimitri Skoroboutov, ancien rédacteur en chef de l’une des chaînes publiques russes, témoigne haut et fort sur les coulisses de la machine médiatique des autorités.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Dans la presse en Russie, il n’est pas bon d’être trop indépendant. Deux journalistes politiques viennent d’être licenciés de Kommersant, quotidien de référence, après avoir osé écrire sur les jeux de pouvoir dans l’arrière-cour du Kremlin. Dans une ville de Sibérie, un reporter d’une télévision locale un peu trop curieux a été brusquement projeté à terre par un officiel furieux après une question sur la corruption derrière la construction de sa maison. « En fait c’est difficile, voire impossible, d’être un vrai journaliste aujourd’hui en Russie », soupire Dimitri Skoroboutov, 40 ans.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Europe

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs