Les informateurs écartent le PTB: «Les partis traditionnels n’ont rien intégré des résultats», s’indigne Hedebouw

Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB.
Raoul Hedebouw, porte-parole du PTB. - Belga

Le Roi a prolongé la mission des informateurs Didier Reynders (MR) et Johan Vande Lanotte (SP.A) jusqu’au 17 juin. Ils devraient s’entretenir de nouveau avec les présidents de « tous les partis qui sont actuellement en mesure de jouer un rôle dans la formation d’un gouvernement fédéral ».

Le PTB ne fait pas partie de cette liste, tout comme le Vlaams Belang d’ailleurs. Les communistes l’ont constaté de facto n’ayant pas reçu d’invitation pour le premier tour des négociations qui vient de s’achever. « C’est assez grave », réagit Raoul Hedebouw. « On en est qu’au stade de l’information et visiblement, se renseigner sur un programme, c’est déjà trop demander. »

Pour le porte-parole du parti marxiste, cela prouve qu’il n’y a « aucune remise en cause des partis traditionnels dans le cadre de cette élection. On discute, on s’informe, on négocie mais on n’a rien envie de remettre en question malgré le signal de l’électeur le 26 mai. C’est alarmant mais démontre que le consensus mou entre les partis traditionnels perdure. »

Raoul Hedebouw en profite pour lancer un appel à Didier Reynders et Johan Vande Lanotte afin qu’ils reviennent sur leur décision et invitent le PTB à la table des négociations. « Les gens ont voté pour la baisse de la TVA sur l’électricité de 21 à 6 %. Pour la pension à 1500 euros par mois. On est déjà exclu d’avance et ils restent dans leur entre soi. »

L’argument d’« urgence » invoqué par les informateurs ne le convainc pas plus. « C’est le plus nul que je n’ai jamais entendu. On n’est quand même pas à deux heures près. La dernière fois, ils ont mis 541 jours ! ».

Sur son compte Twitter, Raoul Hedebouw explique que « les informateurs n’ont même pas pris la peine ne serait ce que de s’informer des points de vue du PTB sur crise actuelle. C’est dire à quel point les partis traditionnels veulent rester entre eux et n’ont rien intégré des résultats du 26 mai ! »

Sur le même sujet
PolitiqueDidier Reynders
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous