Naufrage en Hongrie: le capitaine ukrainien avait déjà été impliqué dans une collision en avril aux Pays-Bas

Naufrage en Hongrie: le capitaine ukrainien avait déjà été impliqué dans une collision en avril aux Pays-Bas

Le capitaine ukrainien de la compagnie Viking arrêté après un naufrage qui a fait 28 morts et disparus, principalement sud-coréens, sur le Danube fin mai à Budapest avait déjà été impliqué début avril dans une collision aux Pays-Bas, a indiqué jeudi le parquet hongrois.

Le parquet général de Budapest a confirmé une information de presse hongroise selon laquelle un bateau commandé par ce capitaine, Iouri C., un Ukrainien de 64 ans, était entré en collision avec un pétrolier dans l’estuaire de l’Escaut à hauteur de Terneuzen (Pays-Bas), le 1er avril.

Le parquet a précisé avoir été informé par l’agence de coopération judiciaire européenne Eurojust que « le capitaine qui est formellement soupçonné d’avoir causé l’accident aux Pays-Bas le 1er avril est la même personne que celle qui est soupçonnée » dans l’accident de Budapest.

Le 1er avril, le « Viking Idun », un navire de croisière fluviale transportant 171 passagers, était entré en collision avec le pétrolier en pleine nuit dans l’estuaire de l’Escaut. L’accident n’avait pas fait de blessé mais l’« Idun » avait subi des dommages importants, selon la presse.

Seuls sept rescapés

A Budapest, le « Sirène », une embarcation de 26 mètres transportant 33 Sud-Coréens et deux membres de l’équipage hongrois avait coulé en sept secondes le 29 mai à la suite d’une collision avec le « Viking Sigyn », un autre navire de croisière fluviale commandé par Iouri C. Seuls sept rescapés ont été dénombrés.

Le capitaine ukrainien a été incarcéré dans le cadre d’une enquête pour « négligence criminelle sur une voie navigable publique ».

 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Mais je pense qu’on sort de certains livres différents de ce qu’on était en y entrant.
»

    Boris Cyrulnik au «Soir»: «Rien n’est plus vrai que la fiction»

  2. d-20171010-3HCC2E_high

    Le «Salvator Mundi», victime de la «course à l’armement artistique»?

  3. Le service d’aide aux victimes, gratuit, est accessible aux jurés d’assises, qui y sont orientés à leur demande.

    Assassinat de Valentin: «la perte de l’innocence» face à l’horreur

Chroniques
  • Communisme et fascisme, même combat, même bilan?

    Que les mouvements de gauche extrême (Mélenchon, Podemos, PTB…) inquiètent certains, c’est logique : leurs programmes proposent une taxation des plus hauts revenus, la sortie des traités internationaux, bref, un virage à gauche toute d’une politique dans les pays européens qui, même avec des gouvernements socialistes, est majoritairement libérale depuis très longtemps. Une politique qui a lentement mais sûrement mis à mal les services publics, renforcé les grandes fortunes, favorisé les entreprises multinationales et creusé les disparités de revenus, en érodant sans cesse la classe moyenne. Que ces programmes soient partiellement irréalistes, c’est une vérité qui frappe l’ensemble des programmes de campagne ; mais nul ne peut nier qu’ils mettent le doigt sur des injustices réelles (l’absence de taxation sérieuse des multinationales, les disparités sociales, la précarisation des plus faibles…).

    Le cordon sanitaire

    Il n’empêche, nombreux sont celles et ceux qui appellent à un boycott de ces partis...

    Lire la suite

  • Tension dans le Golfe: mais qui met donc de l’huile sur le feu?

    Après des attaques contre trois pétroliers il y a un mois, ce jeudi c’est un méthanier japonais et un pétrolier norvégien qui ont subi d’importants dommages après avoir été les cibles d’attaques non revendiquées. Cette tension exacerbée est aussi à l’origine d’une flambée des prix de l’or noir…

    Mais qui a attaqué ces navires marchands ? En mai comme cette semaine, les Etats-Unis et notamment un certain Donald Trump...

    Lire la suite