Accueil Société

L’«ubérisation» stupéfiante du marché de la drogue

Le marché illicite des drogues, et de la cocaïne en particulier, est très concurrentiel. Les dealers imitent les codes de l’économie numérique pour se distinguer.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Société Temps de lecture: 4 min

Centrales d’appel, commandes sur internet, promos ponctuelles sur des applis de messagerie et une livraison flexible par coursiers. Bienvenue dans l’économie « Uber » ou « Deliveroo ». Marché illicite mais marché considérable, la drogue ne pouvait pas échapper longtemps à l’« ubérisation » de son modèle. Elle serait déjà bien entamée, selon les spécialistes européens et des témoignages de terrain.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs