Image=d-20160916-GA17CM_high
Amende pour Bolsonaro après un bain de foule sans masque en plein pandémie.
Patrice Lumumba lors de son arrestation.
Dans le Nord, le ministre de la Justice Éric Dupond-Moretti, originaire de la région, est parti défier Xavier Bertrand: une opération explosive.
Oliver Paasch (ProDG) n’est demandeur de rien, mais se prépare au scénario d’une Belgique à quatre. Une «évolution institutionnelle favorable» aux yeux du ministre-président germanophone.
Le 46e président des Etats-Unis étonne par son abattage, derrière les murs du Bureau ovale, et par la force de ses ambitions.
Manifestation en mémoire de Sarah Halimi à Paris en 2020.
Julien Uyttendaele (PS).
André Alen a réformé trois fois l’Etat, comme chef de cabinet CVP. Il réfléchit aujourd’hui à la septième, nécessaire selon lui.
Après l’énoncé du verdict de culpabilité contre Derek Chauvin, des manifestants ont été rendre hommage à George Floyd, au mémorial érigé en son honneur à Minneapolis.
Le Premier ministre français Jean Castex s’est prononcé mardi 13 avril 2021 pour «le maintien» des élections régionales en juin, mais une semaine plus tard qu’initialement prévu, soit les 20 et 27 juin.
Le président Emmanuel Macron est bien conscient de l’enjeu politique des prochaines élections régionales: seront l’antichambre de la prochaine course élyséenne.
Le président Joe Biden, flanqué de l’Attorney general Merrick Garland, lors de son exposé sur le contrôle ds armes à feu, jeudi à la Maison-Blanche.
Philippe Engels, l’auteur de l’enquête.
A Strasbourg où se trouve le siège de la CEDH, les juges rendent des arrêts quand toutes les voies juridiques ont été épuisées au niveau national.
Juste pour le plaisir du jardinage.
A la faveur de sa première conférence de presse télévisée, Joe Biden a aussi annoncé qu’il envisageait déjà de se représenter à la présidentielle de 2024. Toujours avec Kamala Harris comme colistière.
Le républicain a déclaré qu’une candidature de l’ex-comédienne à la présidentielle de 2024 serait une aubaine pour lui...
07095225
A Kinshasa en 2015. Modeste Bahati était alors ministre des Finances. © Belga.