Accueil Monde France

Finkielkraut sur le Mondial de football féminin: «Ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir les femmes» (vidéo)

Invité sur le plateau de CNews, le philosophe s’est emporté sur la question de savoir s’il compte supporter l’équipe de France de football.

Temps de lecture: 2 min

L’écrivain Alain Finkielkraut fait parler de lui. Ce mercredi, il était invité sur le plateau de CNews. A la question de savoir s’il compte supporter l’équipe de France de football, qui entame la Coupe du monde ce vendredi 7 juin contrée la Corée du Sud, le philosophe répond qu’il n’aime pas football féminin.

La journaliste rétorque en lui demandant « quelle différence ? » et Alain Finkielkraut s’emporte : « Oooh mais ce n’est pas possible, après ce sera le rugby. Arrêtez ‘l’égalité, l’égalité’, mais un peu de différence. Je sais très bien que les femmes jouent au football, c’est très bien (…) mais ça ne me passionne pas, ce n’est pas comme ça que j’ai envie de voir des femmes », s’exclame-t-il. « Je ne serai pas scotché devant ma télé pour voir un match de football féminin. Après vous allez me demander de regarder un match de boxe entre femmes et puis un match de rugby. Et bien moi, j’ai pas envie, c’est tout », dit-il, excédé.

A la vue de cette séquence, les réactions ont fusé sur les réseaux sociaux.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

17 Commentaires

  • Posté par Bourdin Jean, jeudi 6 juin 2019, 18:32

    99% des commentaires ne se basent que sur la petite phrase, extraite de son contexte (comme c'est d'ailleurs +/- toujours le cas..) OR que dit-il? Il ne leurs dénie pas le droit de jouer et souhaite même leur victoire... il na simplement pas envie lui de regarder ce genre de sport ! C'est quand-même son droit! Et franchement, il n'est pas le seul au vu des audiences ! En tennis, c'est pareil, regardez les scores d'audience des matches, il ya plus de public pour les hommes. Qu'y a t'il de mal à ça ? Les mentalités évoluent "statistiquement" mais ça ne veut pas dire que chacun doit feindre d'aimer ce qu'il n'aime pas ! Il est sans doute maladroit mais il reflète la pensée de beaucoup et chacun est libre de penser et de s'exprimer en démocratie, même à contre-courant.

Plus de commentaires

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs