Accueil Belgique

«Je crains un pacte de non-excellence»

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le président du CDH, Maxime Prevot, appelle à une refondation du parti durant deux années. Joëlle Milquet a sa petite idée sur la méthode. « D’abord, je pense que Maxime Prévot est la bonne personne pour le faire. J’ai toujours dit que la présidence de Maxime allait commencer après les élections. Le pauvre, il est arrivé, il n’y avait rien de prêt : programme pas prêt, listes pas prêtes, et un parti en pleine difficulté sinon le président antérieur ne serait pas parti. »

Cela posé, Joëlle Milquet a son idée sur ce qui doit se trouver dans ce « chantier des idées » version CDH.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs