Le vent prive Nafi Thiam du record de Belgique de la longueur

Le vent prive Nafi Thiam du record de Belgique de la longueur
Belga

Des épreuves de perche et de disque annulées et une piste jonchée de feuilles : au meeting Gouden Spike de Leiden, aux Pays-Bas, le vent a aussi joué les trouble-fête en ce début de week-end. A deux semaines de sa grande rentrée sur heptathlon, au Décastar de Talence, cela n’a pas empêché Nafissatou Thiam d’effectuer une très bonne répétition générale, ce samedi, même si ses performances ont été largement influencées par les conditions climatiques.

La championne olympique, du monde et d’Europe a commencé sa journée par une victoire convaincante sur 100 m haies en 13.62, avec un vent défavorable de 1,4 m/s, en devançant les Néerlandaises Esselink (13.88) et Vetter (13.88). Un chrono à 28 centièmes de son record personnel, qui aurait été plus significatif et éclairant s’il avait soufflé dans l’autre sens.

« J’ai pris un bon départ, je me sentais bien mais il y a eu un coup de vent dans la course qui m’a un peu déstabilisée », a-t-elle expliqué. « Après, j’étais moins relâchée pour les deux dernières haies. Mais 13.62 pour une première course, avec vent négatif, c’est très prometteur. Même sans vent défavorable, d’ailleurs, je l’aurais pris ! »

En longueur (1), dans une partie du stade moins protégée, et alors que tombaient la nuit et le froid (12º), elle a fait encore mieux en s’imposant avec un bond à 6,65 m, un saut qui lui aurait enfin permis de s'emparer du record de Belgique de Sandrine Hennart (6,63 m) établi en 1996... si l'anémomètre n'avait pas indiqué +4,1 m/s, loin des 2 m/s autorisés. Mais son deuxième essai, validé lui à 6,55 m (+1,5 m/s), le 7e de sa carrière, l'a amplement satisfaite. Et deux autres essais mordus l’ont laissée pleine d’espoir.

« Ce sera pour la prochaine fois ! » a-t-elle déclaré. « Mais pour une première compétition (NDLR : internationale), je ne m’attendais pas à faire aussi bien, surtout à la longueur. Le vent tournait constamment, pour les marques, c’était compliqué. Mais si j’arrive à faire ça dans des conditions aussi mauvaises, je me dis que quand le vent et la chaleur seront de mon côté, je pourrai faire beaucoup mieux. On a bien géré. Il ne m’a pas manqué grand-chose… »

(1) Le concours de Thiam : 6,13 m (+ 1,5 m/s) – 6,55 m (+ 1,5) – nul – 6,65 m (+ 4,1) – 6,55 m (+ 2,4) – nul.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20161121-GC9521 2020-01-18 14:54:13

    Emir Kir exclu du PS: les conséquences au fédéral et à Saint-Josse

  2. Les CPAS des grandes villes continuent à délivrer de nombreuses aides parce que la pauvreté s’y concentre.

    Quand les CPAS wallons aggravent la précarité

  3. Aux yeux de la Reine, la seule solution possible à la crise provoquée par la décision du couple de renoncer aux obligations royales était une séparation brutale mais claire.

    Epilogue Harry-Meghan: la Reine, William et Kate sont les grands gagnants

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite