Accueil Société Régions Hainaut

Le Goûter matrimonial d’Ecaussinnes bientôt au patrimoine oral et immatériel de l’Unesco?

En ce lundi de Pentecôte, Ecaussinnes vivait son 106e Goûter matrimonial. Les amis du folklore perpétuent la tradition qu’elle tente de faire inscrire au patrimoine oral et immatériel de l’Unesco.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Le Goûter matrimonial est né en 1903 à Ecaussinnes, commune autoproclamée « Cité de l’amour », sous le nom de « Goûter monstre ». Cette année-là, Marcel Tricot, imprimeur et éditeur du journal La Sennette, se pique de revitaliser le rituel de « l’arbre de mai », une fête paysanne anciennement très populaire mais disparue depuis 1850. Il réalise une affiche qu’il placarde dans la commune et envoie à une dizaine de journaux. On peut y lire que, délaissées par un grand nombre de leurs concitoyens, les 60 jeunes filles à marier du centre de la commune invitent les jeunes gens des environs à prendre part au goûter qu’elles organisent au lendemain de la plantation dudit arbre, afin de donner aux célibataires l’occasion de se rencontrer.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs