Accueil Économie

RER: augmenter l’offre francophone est possible

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Economie Temps de lecture: 4 min

Comme l’Arlésienne ou les morts-vivants, l’achèvement du dossier RER revient régulièrement à la surface. Poussé, dans ce cas-ci, par la fermeture du tunnel Stéphanie et les difficultés d’accès à la capitale pendant les prochains mois, l’achèvement de cette offre ferroviaire expresse n’était déjà plus programmé que pour 2025 dans le plan d’aménagement 2013-2025, depuis lors annulé par l’actuel gouvernement.

Pourtant, dès décembre 2015 au lancement du « RER », la SNCB comme le cabinet de la ministre Jacqueline Galant (mobilité) assurent que 90 % des trains « S », l’offre « suburbaine » développée par la SNCB dans 141 gares et points d’arrêts autour de la capitale (une périphérie de 30km aux alentours), seront bel et bien en route d’ici la fin de 2017. On est actuellement à 62 % de l’offre maximale théorique. Une (petite) partie de l’amélioration des performances va venir avec l’ouverture du tunnel Schuman-Josaphat (mi-2016).

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Économie

Le salon Batibouw vise le zéro carbone

L’an prochain, Batibouw deviendra le salon de la durabilité à tous les étages. Les exposants devront respecter les critères ESG pour être admis. De leur côté, les organisateurs promettent de s’engager sur une voie la plus « green » possible.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs