d-20190919-3W5R71 2020-04-26 22:52:33
belgaimage-163778020-full
belgaimage-163778095-full
belgaimage-163830197-full
belgaimage-163777730-full
belgaimage-162590717-full
FILES-HEALTH-VIRUS-HYPERTENSION-MEDICINE
US-IMMIGRANT-MOTHER-AND-FAMILY-SUFFER-WITH-COVID-19-AS-TEACHER-C
HUNGARY-HEALTH-VIRUS-HOSPITAL-GHCFUVD35.1
Anxiété, dépression, fatigue... «
Il faudra être attentif à l’après-crise
» pour les soignants, estime le Dr. Alexandre Ghuysen.
ILLUSTRATIONS CORONA VIRUS REST HOME TEST
carl-barcelo-nquhqkuvj3c-unsplash
BELGIUM PANDEMIC CORONAVIRUS COVID19 HOSPITAL
d-20200123-3YFHVT 2020-01-23 04:24:05
Lena-LeFigaro
d-20200421-GFY47A 2020-04-24 16:52:02
Le choix de la rédaction
  1. Au fédéral et dans les Régions, on en est encore à se demander qui est compétent.

    Vacances à l’étranger: la confusion règne

  2. d-20200423-GFZ582 2020-04-22 17:59:40

    Soins de santé: le plan qui valait 800 millions d’euros

  3. COMBO-FRANCE-POLITICS-GOVERNMENT (2)

    La nouvelle équipe de Jean Castex, des paillettes sur un gouvernement de continuité

La chronique
  • Coronavirus – «La vie devant toi», jour 26: la deuche

    Il y a quelques semaines, il s’est passé un truc incroyable.

    On a retrouvé une vieille, vieille amie. Elle avait passé l’hiver au chaud et en mars, alors qu’elle commençait à sentir les frémissements du beau temps, on avait été obligée de lui dire que non, on ne pourrait pas se voir pendant un moment. Qu’on ne pouvait plus sortir sans raison désormais, qu’il allait falloir être courageuse, et patiente surtout. Qu’on se retrouverait un jour et qu’alors, ce serait formidable. Elle verrait.

    On a rechargé nos batteries pendant trois mois toutes les deux, chacune de son côté. Dans ce monde tout rétréci où tout s’est soudain fait à pied et à vélo, on essayait de ne pas trop penser à elle. On n’a pas été la voir au début. Parce que ça faisait un peu mal au cœur. Une amie comme ça, on n’en trouve pas à tous les coins de...

    Lire la suite

  • Non, il n’y a pas de plan «retour», et c’est un scandale

    C’est comme si le gouvernement découvrait le 6 juillet que les vacances commencent le premier », nous déclare Philippe Devos, le chef urgentiste du CHC Liège. C’est très dur, mais ce qui est affligeant, et en fait extrêmement triste, c’est que c’est la réalité.

    Il y a deux semaines, après le dernier Conseil national de sécurité (CNS), nous avions interrogé : « Mais qui va veiller sur nous cet été ? » Notre impression était que les gouvernements et le GEES nous disaient...

    Lire la suite