Roberto Martinez après Belgique-Ecosse (3-0): «Ce n’était pas le match d’un seul joueur»

photo news
photo news

Coach, qu’avez-vous pensé de la performance de Kevin De Bruyne, dans un rôle plus offensif ?

Nous savions que nous allions devoir faire face à un système de jeu différent (NDLR : que celui du Kazakhstan), avec une Écosse occupée à bien défendre, à fermer les espaces et à nous empêcher de développer notre football. Nous devions donc miser sur des joueurs qui comprennent comment réussir à contourner le bloc adverse. Et Kevin en est évidemment capable. Le groupe a conservé toute sa concentration, nous avons eu de nombreuses opportunités avant de déflorer la marque et il était judicieux de le faire avant la pause. Après ce premier goal, tout a changé, nous avons eu droit à un autre match. De manière globale, je dois dire que j’ai beaucoup aimé l’attitude des joueurs durant ce rassemblement.

Mais Kevin De Bruyne est-il votre homme du match ?

Non, ce n’est pas le match d’un seul joueur, tout le monde a contribué à cette victoire. Kevin a effectivement eu une grosse influence, il s’est montré à la fois actif et patient, mais Eden Hazard a également été très important en prenant ses responsabilités, alors que Romelu Lukaku a fait trembler les filets à deux reprises. Quand je vois comment Thorgan Hazard progresse – il n’était même pas toujours dans les 23 au début de mon mandat –, comment Thomas Meunier a tenu 90 minutes, après le match de Timothy Castagne, je me dis que nous avons plein d’options. Et c’est très bien. Il ne faut pas non plus oublier le gros travail des trois défenseurs centraux, qui ont empêché les Britanniques de partir en contre.

Un mot sur Romelu Lukaku, qui a été mis à l’honneur par les fans ?

J’ai apprécié l’amour que les supporters ont affiché envers cette équipe nationale et Romelu en particulier. C’est un garçon qui a été très performant ces 3 dernières saisons, il se crée des opportunités et marque énormément. Je l’ai trouvé très discipliné. Et durant ce rassemblement, il a affiché beaucoup d’envie. Parfois, je suis triste quand je vois que Romelu ne profite pas plus de son foot sur le terrain…

Et maintenant, un peu de repos auprès de votre femme qui est enceinte ?

D’abord, je vais me rendre en Italie pour voir les U21 à l’œuvre à l’Euro. Je serai présent contre la Pologne et l’Espagne. C’est important de voir comment ils vont se comporter.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La ministre compétente Marie-Christine Marghem (MR) s’était plusieurs fois plainte de rencontrer très peu d’intérêt chez les ministres compétents au sein des Régions.

    Le développement durable est le cadet des soucis de la Belgique

  2. Boulanger, un métier devenu bien compliqué ces dernières années.

    Le déclin des boulangeries wallonnes

  3. d-20190129-3QZDPD 2019-01-29 17:23:46

    Bruxelles: il faut trouver de nouvelles réponses à la crise du logement

Chroniques
  • Europe: le grand gâchis des chefs d’Etat

    A la fin de cette semaine, la Commission européenne aura (en principe) un nouveau président. Homme ou femme, quelles que soient ses qualités intrinsèques, il ou elle sera le produit d’une vraie déception démocratique et d’un moment qui ne grandit pas la mécanique européenne de pouvoir. Le processus qui l’aura fait sortir du lot renoue en effet avec les travers d’antan : la vieille méthode du choix de l’entre-soi, du fait de princes qui se mettent d’accord sur un nom au terme de palabres tenues dans le plus grand secret....

    Lire la suite