Accueil Culture

«J’imaginerais des tunnels avec des tours antismog, capables de filtrer l’air»

Vincent Callebaut, l’architecte belge de l’optimisme rêve et bâtit les villes du futur sur terre comme sur mer.

Article réservé aux abonnés
Chef du service Culture Temps de lecture: 5 min

Il faut oser rêver la ville de demain, accélérer l’innovation, anticiper le changement climatique. Maître de la bio-architecture, Vincent Callebaut construit à Taïpei, au Caire ou à Port-au-Prince. Il réfléchit au Paris vert de 2050 dans un livre sur les cités fertiles. L’architecte belge projette des villes flottantes pour les 250 millions de réfugiés climatiques attendus dans les trente prochaines années. Et suggère à la Région bruxelloise de profiter de la fermeture des tunnels pour y aménager des trottoirs, des pistes cyclables et des commerces.

La question est posée dans le contexte de la fermeture des tunnels bruxellois : la ville ne pourrait-elle s’en passer, plutôt que de les rénover ?

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Culture

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs