France: Edouard Philippe annonce une baisse d’impôt de 27 milliards sur le quinquennat

Edouard Philippe prononce son discours à l’Assemblée nationale
Edouard Philippe prononce son discours à l’Assemblée nationale - AFP

Le Premier ministre Edouard Philippe a annoncé mercredi des baisses d’impôts sur le revenu pour les classes moyennes qui permettront d’atteindre le chiffre « historique » de 27 milliards de réduction de la fiscalité sur les ménages durant le quinquennat. « Au total, les impôts des ménages baisseront durant ce quinquennat de 27 milliards d’euros », a affirmé le Premier ministre dans son discours de politique générale à l’Assemblée nationale.

Assurance chômage, extension de la PMA, lutte anti-stupéfiant… : la déclaration de politique générale, qu’Edouard Philippe a prononcé ce mercredi devant l’Assemblée nationale, permet au Premier ministre de présenter son programme et d’affirmer son style. C’est la deuxième fois qu’Edouard Philippe se livre à cet exercice, après la confiance accordée à son arrivée au pouvoir en 2017 par une Assemblée très largement renouvelée à la suite de l’élection d’Emmanuel Macron.

Détail des gains

M. Philippe a donné le détail des gains pour les classes moyennes de la baisse de l’impôt sur le revenu de cinq milliards d’euros annoncée par le président Emmanuel Macron lors de sa conférence de presse de fin avril. « Le taux d’imposition de la première tranche de l’impôt sur le revenu, qui regroupe 12 millions de foyers, sera abaissé de trois points. Cela représente un gain moyen par foyer de 350 euros, soit, à ce niveau, un tiers de l’impôt en moyenne », a-t-il expliqué.

« C’est massif, c’est clair, c’est net », a-t-il souligné, précisant que les cinq millions de foyers de la tranche suivante « bénéficieront d’un gain moyen de 180 euros ». Ces baisses seront approuvées dans le projet de loi de finances pour l’année prochaine, a-t-il souligné. M. Philippe a également confirmé que « la taxe d’habitation sur les résidences principales sera intégralement supprimée pour l’ensemble des Français ». Pour 80 % des « Français les plus modestes (…) leur taxe sera intégralement supprimée en 2020. Pour les 20 % restants, la suppression se déploiera sur trois années », a-t-il affirmé.

« Contenir nos dépenses publiques »

Le Premier ministre a toutefois prévenu que ces baisses d’impôts contraindront le gouvernement à « faire des choix pour contenir nos dépenses publiques ». Il n’a toutefois pas donné de détails sur les économies envisagées, laissant le soin au ministre des Finances Bruno Le Maire et à celui des Comptes publics Gérald Darmanin de dévoiler « au début du mois de juillet les choix du gouvernement ».

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. HOCKEY EUROHOCKEY FINAL BELGIUM VS SPAIN

    Maîtrise et sang-froid: les Red Lions sacrés champions d’Europe (vidéos)

  2. FRANCE G7 SUMMIT

    G7: Biarritz en état de siège, la ville où on apprend à attendre…

  3. d-20190816-3VKH9V 2019-08-16 15:15:52

    L’Unesco met en garde contre le «Sauvage» de la Ducasse d’Ath et appelle au «respect mutuel entre communautés»

La chronique
  • Vous avez de ces mots: La parlure des {ceux de chez nous}

    Entre wallon et français

    Le précédent billet de cette chronique vous a rappelé pourquoi les œuvres d’Arthur Masson, qui comportent du français et du wallon, ne peuvent pas être considérées comme un langage mixte. L’auteur distingue soigneusement les deux langues, en les faisant alterner selon les personnages ou les circonstances du récit. Il nous faut donc chercher ailleurs l’équivalent du bruxellois « beulemans », dans lequel français et flamand sont parfois imbriqués au sein d’une même phrase ou d’une même expression.

    Cet équivalent existe, mais il n’est plus guère connu aujourd’hui que de quelques spécialistes des productions régionales et d’un lectorat moins jeune encore que celui qui a apprécié la Toinade d’Arthur Masson. Il s’agit d’une littérature essentiellement liégeoise de par l’origine des auteurs et le décor des romans ou nouvelles. Elle est écrite dans une langue dont la base est incontestablement...

    Lire la suite

  • L’Amazonie en feu: Sa forêt? Nos poumons!

    Alors, #prayforamazonas. #prier pour l’Amazonie. C’est en apparence tout ce qu’il nous reste à faire. Car entre la bêtise du président (élu) d’un des plus grands pays de la planète (Jair Bolsonaro) et l’incapacité répétée des grands dirigeants du monde de faire bloc, il n’y a plus guère de place que pour l’incantation.

    Un ciel jaunâtre éclipse São Paulo, une eau de pluie noire déferle sur la ville brésilienne, et nous croisons les doigts. 74.000 feux ont été comptabilisés depuis janvier au Brésil,...

    Lire la suite