Accueil

Elections 2019: à Bruxelles, l’alliance PS-Ecolo-Défi est sur les rails

Vendredi, c’est négociations. On ne dira pas si tout est permis. Ce que l’on sait c’est que la coalition se dessine.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Monde Temps de lecture: 3 min

A Bruxelles, la coalition se dessine depuis (avant) le 26 mai. « Progressiste », elle réunira PS, Ecolo et Défi côté francophone. L’affaire semble entendue, Laurette Onkelinx et Rudi Vervoort, les informateurs bruxellois, n’ont d’ailleurs initié qu’un seul tour de consultations avec les autres formations politiques, bouclé le 4 juin. Depuis, la société civile défile, les socialistes de la capitale temporisent. D’abord pour laisser la situation fédérale se décanter, puis les discussions wallonnes avancer... Mais, comme cela prend du temps, les Bruxellois ont décidé d’avancer.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Nizette Barbara, jeudi 13 juin 2019, 14:26

    Les Bruxellois vont être les premiers à voir ce que cela coûte d'avoir les verts au pouvoir : comment croyez-vous qu'ils vont atteindre leurs objectifs délirants de 50% de CO2 en moins dans 10 ans et 95% dans 30 ans ? ce sera l'interdiction complète des véhicules à essence ou diesel, le rationnement de la viande, le rationnement du chauffage, la suppression des vols en avion, l'isolation forcée des maisons, etc. Heureusement que dans 5 ans, on se sera rendu compte que tout ce que raconte le GIEC ne sont que des bobards comme l'était le trou dans la couche d'ozone (qui s'est refermé tout seul), comme le moteur diesel qui était encensé (on donnait des primes, il est maintenant diabolisé), comme la montée des températures (la température reste stable depuis 20 ans, ce qui ennuie beaucoup le GIEC).

  • Posté par delpierre bernard, jeudi 13 juin 2019, 15:58

    Taxer enfin le kérosène ne signifie pas interdire les voyages en avion, manger moins de viande est bon pour la santé de gens dépensant physiquement très peu en comparaison des contraintes physiques auxquelles étaient soumis leurs parents et surtout grands-parents, isoler davantage est à terme un bienfait pour la portefeuille de chacun...par contre,vous avez raison de relever l'ineptie dans les objectifs poursuivis de baisse du CO2 avec la fermeture conjointe des centrales nucléaires et l'accélération de l'éolien et du photovoltaïque, très exigeants en terres rares "donc très polluants et très riches en apport de CO2 ...enfin, l'accent mis sur la suppression du diesel riche en particule fines s'est enrichi d'une attaque sur l'essence trop laxiste en émission de CO2 pour passer aux véhicules électriques, sauf que ces derniers ne pourront rouler qu'une fois sur quatre faute d'apport suffisant en énergie électrique...Enfin , la question des températures ne peut éluder le rôle du soleil car il y a eu des périodes de refroidissement à diverses époques du dernier millénaire avec une population ridiculement faible et des émissions de CO2 quasi nulles.

  • Posté par Van Cam Jacques, jeudi 13 juin 2019, 6:48

    Parler (ou écrire) pour ne rien dire. Aucune info sur le contenu des discussions. Aucun argument à l’appui des propos encore et toujours péjoratifs à l’égard du PTB. Il faudrait que ces discussions puissent être suivies en direct par tout un chacun. Cela permettrait de ne pas se faire laver le cerveau par des pseudo-journalistes.

Aussi en

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs