Les commandes de nourriture par internet séduisent 30% des consommateurs belges

Dans cet article
Signe du succès des services de repas à domicile
: les livreurs sont de plus en plus nombreux dans les rues des grandes villes.
Signe du succès des services de repas à domicile : les livreurs sont de plus en plus nombreux dans les rues des grandes villes. - Sylvain Piraux.

Les consommateurs belges ont la réputation d’être à la traîne par rapport à leurs voisins en matière d’achats par internet. Ils semblent toutefois sur la bonne voie pour rattraper leur retard sur les champions mondiaux des courses online que sont les Américains, les Britanniques, les Suédois, les Français et les Allemands. C’est ce qui ressort de la 9e édition de l’enquête annuelle sur l’e-commerce en Belgique réalisée par l’agence de recherche marketing Insites Consulting pour le compte de Comeos, la fédération nationale du commerce organisé.

7 Belges sur 10 commandent sur le net

Réalisé entre le 22 mars et le 8 avril dernier auprès de 2.062 Belges, ce sondage indique que, l’an dernier, 7 Belges sur 10 ont effectué au moins un achat sur le net, ce qui représente une augmentation de 17 % en 5 ans. Cela s’explique par le recul de la méfiance envers l’e-commerce : 16 % seulement des sondés en 2019 se disent encore méfiants par rapport à ce canal d’achat. Quant à la barrière que constitue le partage de données personnelles pour effectuer des commandes en ligne, elle ne concerne plus que 13 % des personnes interrogées.

Mais l’enseignement le plus marquant de cette enquête 2019, porte sur les achats de nourriture via internet. À en croire Comeos et Insites Consulting, ce segment a connu une progression de 50 % entre avril 2018 et avril 2019. Pas moins de 30 % de sondés assurent avoir commandé de la nourriture via leur smartphone, leur tablette ou leur PC, au moins une fois durant les 12 derniers mois. Cela s’explique par le succès des services de livraison à domicile de repas prêts à être mangé. Cette réussite est palpable dans les rues des grandes villes où défilent les livreurs de Deliveroo, d’Uber Eats et autre Takeaway.com. La croissance du segment « food » tient aussi au décollage des commandes en ligne et des livraisons à domicile de produits par les trois principales chaînes de supermarchés en Belgique (Colruyt, Carrefour, Delhaize). À cela s’ajoute la montée en puissance de la livraison de colis avec tous les ingrédients nécessaires à la préparation de repas à la maison, avec le néerlandais Hello Fresh comme acteur emblématique de ce type de service.

Livraisons plus écologiques souhaitées

Notons enfin que 55 % des consommateurs belges en ligne se disent prêts à attendre plus longtemps pour la livraison de leur commande si celle-ci s’effectue de manière plus écologique. Par exemple, par regroupement de colis ou par des modes de transport plus respectueux de l’environnement, comme le vélo. De quoi faire réfléchir les acteurs du commerce en ligne…

Comment nos achats de nourriture par internet ont grossi de 50%

Quel est votre comportement de consommation en ligne? (quiz)

Quel est votre comportement de consommation en ligne? (quiz)
Belga

Participez à notre quiz

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite