Accueil Société

Alain Lallemand, du reportage à la fiction

Le journaliste du « Soir » publie son troisième roman. Une pure fiction… nourrie par les grands reportages que fit Lallemand en Colombie, et qui lui valurent en 2000 le Prix européen Lorenzo Natali.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 6 min

C’est un secret de polichinelle. En tout journaliste de presse écrite, ou presque, sommeille un romancier. Un romancier souvent avorté, frustré ou raté. Quelque fois, pourtant, certains réussissent le passage de la réalité à la fiction. Ils passent en quelque sorte de l’autre côté du fleuve de l’écriture. Les plus célèbres ont pour noms Ernest Hemingway, Joseph Kessel, Antoine Blondin, Sorj Chalandon… D’autres, à l’instar de François Truffaut, Eric Rohmer ou Jean-Luc Godard, vont de la critique au cinéma.

Des va-et-vient

Alain Lallemand a cette particularité d’aujourd’hui traverser le fleuve… dans un sens comme dans l’autre. Comprenez que ce grand reporter, attaché à la maison du Soir depuis 26 ans, conjugue aujourd’hui ses talents d’écriture sous la forme romanesque. Et qu’il n’abandonne pas son métier pour autant. Il fait désormais des va-et-vient entre les deux rives.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs