Accueil Belgique Politique

Elections 2019: sur la piste déroutante des députés-ministres

L’intermède post-électoral et l’installation des assemblées mettent en lumière l’étonnant cumul entre parlementaire et membre du gouvernement. La séparation des pouvoirs est-elle malmenée ? Cette exception à la règle a ses partisans.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Politique Temps de lecture: 5 min

Les prestations de serment dans les différentes assemblées parlementaires ont donné un coup de projecteur sur une de ces merveilleuses incongruités qui font le charme de la vie politique belge : les députés-ministres. Une double casquette qui semble faire peu de cas du sacro-saint principe de la séparation des pouvoirs : ainsi donc, une même personne peut à la fois être membre du pouvoir législatif et membre du pouvoir exécutif, contrôleur et contrôlé en somme. Mais est-ce aussi simple que cela en a l’air, finalement ? Suivez-nous dans notre plongée au plus profond de la législation et des règles internes aux parlements.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Lambert Charles, lundi 17 juin 2019, 11:03

    Démocratie à géométrie variable et ces Dames et Messieurs profitent sans la moindre vergogne. A quand un zeste de morale chez nos politiciens???

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs