Accueil Société Régions Bruxelles

La participation se cherche des citoyens

Comment réformer la démocratie urbaine en impliquant ses habitants ? La Ville de Bruxelles tente d’innover.

Article réservé aux abonnés
Cheffe Bruxelles Temps de lecture: 4 min

On trouve qu’il faudrait créer un échevinat de la participation. » « Cela existe déjà, en fait, c’est Arnaud Pinxteren, c’est lui qui organise cette journée… » « Nous, on voudrait améliorer le principe des interpellations citoyennes au conseil communal. Ce n’est pas facile d’obtenir le droit d’en avoir une. Et quand on est là, on n’a pas beaucoup de temps pour parler, tout le monde ne nous écoute pas, et il y a plein d’élus sur leur smartphone… » « Il faudrait que, dans les comités de quartier, on ait des gens vraiment représentatifs des habitants, peut-être qu’il faudrait les tirer au sort ? » Le tableau papier de l’atelier « être mieux informés » se remplit au fil des remarques des Brusseleirs. Ils ne sont pas très nombreux à s’être déplacés pour ce qu’Arnaud Pinxteren (qui est donc échevin Ecolo de la Participation) espérait être une étape clé dans la mise en place d’une politique de participation plus ambitieuse à la Ville : une foire aux idées.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Bruxelles

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs