Accueil Sports Cyclisme Route

Critérium du Dauphiné: Wout van Aert remporte le maillot vert malgré la maladie (vidéos)

Il est de nouveau monté sur le podium.

Vidéo - Temps de lecture: 2 min

Wout van Aert (Jumbo-Visma) revient du Critérium du Dauphiné cycliste avec deux victoires d’étape et le maillot vert dans son escarcelle. « Je suis très fier de cela », a-t-il reconnu. « Car c’était une journée difficile parce que je suis tombé malade ce matin. »

Son coéquipier Steven Kruijswijk a abandonné pendant l’étape en raison de problèmes d’estomac, Wout van Aert a aussi souffert, mais il a terminé la course. « Je voulais finir ici pour garder mon maillot vert », dit-il. « Maintenant, je suis vraiment épuisé et je vais devoir récupérer un peu. C’était une belle semaine, mais les trois derniers jours ont été très longs. Heureusement, je les ai digérés et je peux maintenant rentrer chez moi. »

Sa femme Sarah a surpris Van Aert le samedi avec une visite et est restée avec son mari encore dimanche. « C’était une vraie surprise », a-t-il avoué. « Je ne savais rien et soudain, elle était là. C’est sympa d’avoir quelques encouragements supplémentaires pendant ces deux derniers jours. Maintenant, je rentre chez moi et je veux d’abord me rétablir. »

Van Aert a remporté le contre-la-montre, le champion national Victor Campenaerts n’a pas nié qu’il craignait le Campinois lors du championnat de Belgique. « Pour moi, peu de choses vont changer après cette victoire dans le contre-la-montre », estime van Aert. « J’avais déjà prévu de tout donner sur ce ’chrono’ et ce ne sera pas différent maintenant. C’est agréable de pouvoir aller dans un championnat de Belgique de contre-la-montre avec un tel sentiment. Dans un contre-la-montre, c’est simple, il suffit de tout donner et après une minute, on a oublié qui était le grand favori. J’ai hâte d’y être. »

Le National sur route de Gand lui plaît aussi. « C’est un parcours de course belge qui doit me convenir, il y a au début quelques secteurs pavés et dans un championnat de Belgique, il faut toujours être ambitieux. Il peut aller dans toutes les directions et est difficile à prévoir. Si je peux maintenir cette condition, je dois pouvoir me mêler à la victoire. »

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Route

Analyse Tour d’Italie: lutte finale dans les Dolomites

Ultime étape de haute montagne ce samedi, vers Marmolada, avec Passo San Pellegrino (plus de 15 % de déclivité), Pordoi (Cima Coppi à 2.239 m d’altitude), et enfin Fedaia (14 km à 7,6 %) au menu. Carapaz ne compte que trois secondes d’avance sur Hindley.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

SoSoir Voir les articles de SoSoir VacancesWeb Voir les articles de VacancesWeb