Coalition wallonne: Ecolo propose un gouvernement «coquelicot»

Une photo symbolique
: Jean-Marc Nollet dans un champ de coquelicots...
Une photo symbolique : Jean-Marc Nollet dans un champ de coquelicots... - Olivier Polet

Il appelle cela un gouvernement « coquelicot », rouge, vert et ouvert à l’extérieur. Dans un entretien qu’il accorde au Soir, Jean-Marc Nollet, coprésident d’Ecolo, lance l’idée, pour la Région wallonne, d’un gouvernement PS-Ecolo, minoritaire, donc, avec l’appui de quelques élus de l’opposition et la nomination de ministres issus de la société civile.

Après la décision du CDH de choisir l’opposition, après la rupture des négociations – ou plutôt des rendez-vous préparatoires – entre le PS et le PTB, Ecolo craint sans doute de se retrouver « pris en sandwich » entre le PS et le MR, qui pourraient constituer une majorité à deux.

Le parti écologiste contre-attaque à travers la voix de son coprésident, et propose donc une alternative. « Pour répondre au désenchantement par rapport aux partis, explique-t-il entre autres. Un demi-million de Wallons n’ont pas voté ou a voté blanc ou nul. Il importe d’apporter une réponse et de s’ouvrir au vivier associatif et démocratique. »

Nollet ouvre aussi cette voie au gouvernement bruxellois. « À Bruxelles, cela peut aussi se faire, mais différemment. » Reste à savoir, désormais, comment vont se positionner les autres partis. À commencer par le PS.

► Toutes les explications sur la proposition d’Ecolo, l’entretien de Jean-Marc Nollet et notre analyse sur Le Soir+

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous