Le CDH refuse son soutien à la coalition «coquelicot» en Wallonie

Maxime Prévot, le président du CDH
Maxime Prévot, le président du CDH - Photo News

Ce matin, dans Le Soir, Jean-Marc Nollet a lancé le concept d’une coalition « coquelicot » pour la Région wallonne, d’un gouvernement PS-Ecolo, minoritaire avec l’appui de quelques élus de l’opposition et la nomination de ministres issus de la société civile.

Le CDH ne s’est pas montré enthousiaste de ce « scénario fragile, instable et peu pérenne tel que celui d’un gouvernement minoritaire à l’heure où d’importants défis se présentent ».

« L’implication de la société civile dans la gestion à venir de la Wallonie doit être un prérequis, pas un alibi pour formuler une proposition sympathique de prime abord mais bien peu réaliste s’il s’agit d’offrir un gouvernement fort et pérenne pour la législature qui s’ouvre », communique le CDH.

Pas de soutien du CDH à un gouvernement minoritaire

« Le CDH n’a donc pas changé d’opinion. Il a toujours dit qu’il se montrerait créatif et constructif pour apporter ponctuellement son soutien depuis l’opposition aux réformes de fond indispensables pour la société et la paix communautaire, mais n’envisage pas de structurellement apporter son soutien à un gouvernement minoritaire, quel qu’il soit, afin que des partis tiers mènent une politique qui ne serait pas conforme à notre projet avec un chèque en blanc ».

Le MR a également critiqué cette alternative et a appelé à faire preuve de sérieux. Seul Défi s’est montré le plus réceptif à soutenir une coalition « coquelicot » : « Toute formule qui peut éviter l’impasse du fonctionnement des institutions est souhaitable » a déclaré le parti d’Olivier Maingain.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous