Accueil Société Enseignement

Le CESS de français a fuité dans certaines filières: Marie-Martine Schyns annonce qu’elle déposera plainte

Une analyse est en cours. L’Administration générale de l’enseignement souhaite déterminer l’ampleur de la fuite.

Temps de lecture: 2 min

Alors que les étudiants de 6e artistique et technique de qualification et de 7e professionnelle passaient leur épreuve de français du CESS ce lundi matin, on apprend que celle-ci aurait fuité via certaines messageries électroniques. L’information est confirmée par la ministre Marie-Martine Schyns.

Une analyse est en cours. L’Administration générale de l’enseignement souhaite déterminer l’ampleur de la fuite. Si la diffusion a eu un impact en termes d’égalité de traitement entre les élèves, l’épreuve de français peut être annulée.

Le cabinet de la ministre précise que par ailleurs, « l’épreuve externe de français ne constitue qu’une partie des compétences évaluées en fin de secondaire en français. Les conseils de classes des établissements restent entièrement souverains dans leur analyse de fin d’année, basée sur le travail et les résultats obtenus lors des deux dernières années. De plus, dans le cas du CESS, ces conseils ont la latitude de déterminer la pondération de l’évaluation externe au regard de l’ensemble des compétences à évaluer ».

Une plainte sera déposée

Les premiers éléments de l’analyse indiquent que la fuite est parvenue assez tardivement dans la soirée ce dimanche.

Marie-Martine Schyns dénonce des faits « d’une extrême gravité » et précise que ceux-ci sont pénalement répréhensibles tant dans le chef du ou des auteurs de la diffusion prématurée que dans le chef des personnes qui auraient participé à la diffusion.

La Ministre de l’Enseignement annonce qu’elle déposera plainte.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

3 Commentaires

  • Posté par Dauby Josse, lundi 17 juin 2019, 20:55

    Cette fuite est impossible sans la complicité d'un membre d'un équipe de direction. Les formulaires arrivent sous plastique, scellés et déballés le matin en salle d'examen au début par le professeur de français qui découvre l'examen en même temps que ses étudiants. Une personne autorisée a donc ouvert et fourni contre contrepartie un exemplaire retiré du paquet. Maintenant, je ne crois pas que cette lecture rapide, de nuit sur un PC permette de mieux réussir un exercice de compréhension à la lecture (même si l'on connait le sujet).

Plus de commentaires

Aussi en Enseignement

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une