Accueil Société Régions Hainaut

Sur les traces des 17 mineurs inconnus de la catastrophe du Bois du Cazier

A Marcinelle, 63 ans après les faits, l’énigme demeure pour 17 victimes du 8 août 56. Une procédure de demande d’expertise ADN démarre à la requête du fils de l’une d’elles. La démarche concerne l’Italie et la Belgique.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

C’est le début d’une procédure d’identification digne des meilleurs « cold case » américains : 63 ans après la catastrophe du 8 août 1956 à Marcinelle, le fils de l’une des 17 victimes non identifiées parmi les 262 mineurs morts dans le charbonnage et remontés à la surface du carreau du Bois du Cazier vient d’annoncer son intention de demander l’exhumation des corps afin de les soumettre à des tests ADN pour les reconnaître formellement.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Hainaut

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs