Accueil Immo

Enquête: le Belge est mûr pour changer ses habitudes

Wikipower s’est penché sur la consommation énergétique des Belges qui doivent faire face à une forte hausse des tarifs. Ils sont prêts pour le changement.

Journaliste en charge du Soir Immo Temps de lecture: 2 min

Que consomme-t-on exactement et quels sont les postes qui nous coûtent le plus?

A l’occasion de la Semaine européenne de l’énergie durable, la 14e du nom, en cours depuis lundi, Wikipower, plateforme collaborative de comparaison des prix de l’énergie en Belgique, a procédé à une enquête sur la question.

Sans surprise, c’est le chauffage qui est le poste le plus important puisqu’il représente 73,8% de l’énergie consommée. Le reste de la consommation résidentielle est réparti entre l’éclairage et les appareils électriques (12,3%), le chauffage de l’eau (11,7%) et la cuisine (1,7%).

Selon Wikipower, on a pu noter en Belgique une forte augmentation de la production d’électricité renouvelable au cours de la dernière décennie. On l’imagine: l’énergie éolienne est n°1. Les derniers chiffres officiels font état de 819.000 ménages qui ont pu être fournis en électricité par les éoliennes en 2017. On notera encore ici que la part de ces énergies renouvelables dans la consommation totale par les ménages (mais aussi l’industrie et l’agriculture) s’est élevée à 9,06% La Belgique entend monter à 13% d’ici l’an prochain.

Là où la Belgique se défend moins bien est sur le plan de la facture électrique (résidentielle). Au cours des dix dernières années, notre pays a connu une hausse « fulgurante » de celle-ci, au point qu’elle affiche un prix d’environ 40 % plus cher que la moyenne européenne. Ceux qui se chauffent au gaz peuvent se frotter les mains: dans ce domaine, la Belgique est 15% moins chère que le reste de l’Europe.

Autre élément intéressant: lorsqu’il s’agit de raisonner sa consommation, les Belges n’ont pas attendu les directives fédérales ou autres rapports européens pour agir. Conséquence: depuis la libéralisation du marché de l’énergie en 2007, ils savent comment faire pour faire jouer la concurrence parmi la quinzaine de fournisseurs qui peuplent le marché national.

Rien que pour l’année 2018, Wikipower affirme ainsi avoir aidé 49.500 ménages à changer de fournisseur et à économiser un total de 11 millions d’euros sur leurs factures de gaz et d’électricité. Soit un taux de changement de 20%, ce qui place la Belgique dans le peloton de tête européen. « Quand on demande aux Belges pourquoi ils ont changé de fournisseur, deux éléments arrivent en tête : la réduction de la facture mais aussi le désir d’une énergie plus verte », exprime Maxime Beguin, le CEO de Wikipower.

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Immo

Voir plus d'articles
La UneLe fil infoCommentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Lesoir Immo Voir les articles de Lesoir Immo