Accueil Belgique Politique

Dries Van Langenhove (Vlaams Belang) inculpé: le PS boycottera le perchoir de la Chambre

Le PS entend adresser une protestation symbolique contre la présence du Vlaams Belang à la Chambre.

Info « Le Soir » - Chef du service Politique Temps de lecture: 2 min

La députée socialiste Mélissa Hanus ne montera pas au perchoir de la Chambre avec Dries Van Langenhove (Vlaams Belang), « en signe de protestation », a indiqué Ahmed Laaouej, chef de groupe socialiste à la Chambre. « Elle restera sur les bancs de la Chambre. »

Cette décision fait suite à l’inculpation du député d’extrême droite mardi, notamment pour infractions suspectées à la loi sur le racisme, à la loi réprimant les faits de négationnisme, ainsi qu’à celle portant sur les armes.

Ce jeudi, les nouveaux députés de la Chambre doivent prêter serment. Le règlement de la Chambre prévoit que cette séance est présidée par le plus ancien député, en l’occurrence Patrick Dewael (VLD), assisté par les deux plus jeunes, Mélissa Hanus (PS) et Dries Van Langenhove (Vlaams Belang). La tradition veut que ces deux députés montent sur le perchoir (ce banc surélevé qui fait face à l’assemblée et où s’installe le président). Mais la députée socialiste ne montera donc pas au perchoir. Patrick Dewael devrait donc s’y trouver seul avec le député Vlaams Belang. « La seule présence du Vlaams Belang à la Chambre est une flétrissure pour la démocratie », dit Ahmed Laaouej.

Le MR a, par ailleurs, écrit au greffier de la Chambre pour lui demander que les services juridiques produisent une note sur la possibilité d’empêcher Dries Van Langenhove de siéger jeudi au perchoir de la Chambre aux côtés du président lors de la séance d’installation de l’assemblée, a indiqué mardi le chef de groupe, David Clarinval.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

14 Commentaires

  • Posté par Theys Jos, mardi 18 juin 2019, 20:02

    Le PS a obtenu 641.623 votes et reçoit 20 sièges à la chambre. Le VB a obtenu 810.177 votes et reçoit 18 sièges. Hanus avait 12.183 voix de préférence, DVL 39.295. Huit mois après une émission à la TV, le pouvoir justiciel indépendant de ce pays l'a jugé urgentissime d'intéroger pour la première fois, l'élu Dries Van Langenhove, trois jours avant sa prestation de serment. Cela se produit dans un pays où la justice laisse courir un meurtrier récidiviste par manque de temps. Le PS a donc raison de se poser des questions sur la démocratie dans ce pays. On ratrappe l'Espagne.

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 18 juin 2019, 18:56

    "« La seule présence du Vlaams Belang à la Chambre est une flétrissure pour la démocratie », dit Ahmed Laaouej" Comme d'habitude, on a l'indignation sélective au PS. Le PTB est tout aussi toxique pour la démocratie que le Belang, mais cela, à gauche on refuse de le voir. De toutes manières, tous les délégués du Belang ont été démocratiquement élus et sans fraude (jusqu'à preuve du contraire). L'intéressé n'est pas encore condamné, que je sache, ce qui fait qu'en plus le PS viole la présomption d'innocence, et s'agissant d'un député fédéral, décider de qui est coupable de quoi, c'est aussi ne pas tenir compte de la séparation des pouvoirs. Dénoncer la non démocratie des uns et ne pas la respecter soi-même, c'est tout de même fort. Entendons-nous bien que je ne cautionne en rien les propos nauséabonds des représentants du Belang, et eux de cet individu le cas échéant. Mais on aimerait que le PS soit aussi éxigeant dans ses relations à gauche qu'il l'est de celles à sa droite. Pourquoi ne pas éjecter, par exemple, Emir Kir qui continue de refuser de reconnaître le génocide arménien et vénère ouvertement un dictateur en bon et due forme.

  • Posté par Mehlen Maxence, mardi 18 juin 2019, 17:41

    IL est très clair que la grosse majorité des belges n'est pas extrémiste Pourquoi devrions nous accepter la présence du Vlams belang ? Comme celle du PTB Les extrêmes n'ont pas leur place dans notre démocratie

  • Posté par Van Obberghen Paul, mardi 18 juin 2019, 18:58

    Parce que tout ce "beau monde" a été élu démocratiquement et qu'on ne peut lutter contre ceux qui ne respectent pas la démocratie en ne la respectant pas soi-même. Cela serait de l'arbitraire et donc contraire aux principes de la démocratie.

  • Posté par Leotard Marc, mardi 18 juin 2019, 18:12

    Mon Dieu, encore un aveugle qui confond l’extrême-droite et la gauche radicale. Lisez donc le récent édito de V. Engel dans Le Soir. Si vous êtes honnête (et que donc vous vous êtes informé sur ces deux partis), vous admettrez que le PTB ne propose rien d’antidémocratique et encore moins de discriminatoire (au contraire). E qui caractérise les extrêmes c’est le rejet de la démocratie et le recours à la violence politique : le VB oui, le PTB non. Le PTB est radical, utopique, dérangeant pour les petits bourgeois, mais il n’est pas d’extreme-gauche.

Plus de commentaires

Aussi en Politique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une