Accueil Sports Coupe du monde

Derrière Platini, la cible c’est Sarkozy

Arrêté ce mardi dans le cadre de l’enquête préliminaire autour de la très controversée attribution du Mondial 2022 au Qatar, l’ancien président de l’UEFA est soupçonné de corruption. Point central de cette affaire, le repas du 23 novembre 2010 à l’Élysée entre le président Sarkozy, le prince du Qatar, Tamim bin Hamad al-Thani, et Michel Platini.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Sports Temps de lecture: 5 min

M ediapart a sorti l’information ce mardi matin. Dans la foulée de cette révélation, Le Monde écrit notamment que l’audition de Michel Platini, dans les locaux de l’Office anticorruption, « visait des faits présumés de corruption active et passive de personne n’exerçant pas de fonction publique ». L’ex-meneur de jeu des « Bleus », qui a admis avoir voté pour le Qatar, après avoir changé d’avis au détriment des États-Unis, avait déjà été entendu une première fois en décembre 2017.

Cet article est réservé aux abonnés

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

J'en profite

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Raurif Michel, mardi 18 juin 2019, 19:01

    Sarkozy c'est comme le P$ belge. Lorsqu'il y a des soupcons de corruption, il n'est jamais loin !!!

Aussi en Coupe du monde

Voir plus d'articles
La Une Le fil info Commentaires Partager

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs