Accueil Culture Scènes

Opéra: la Monnaie défend ses comptes

Alors que la Cour des Comptes juge « extrêmement précaire » la situation du Théâtre de la Monnaie, la maison d’opéra évoque une nouvelle méthodologie comptable. Entretien.

Article réservé aux abonnés
Journaliste au service Culture Temps de lecture: 4 min

C’est un rapport assez cinglant qu’a diffusé ce mercredi la Cour des Comptes à propos de la situation financière du Théâtre royal de la Monnaie. Elle y évoque une situation financière qui « reste extrêmement précaire » et un « bilan qui ne donne pas une image fidèle du patrimoine et de la situation financière » : le « déficit budgétaire s’élève à 5,33 millions d’euros », « les comptes transmis ne sont pas satisfaisants », et la Cour met en garde contre l’insuffisance des provisions, une ligne de crédit ouverte auprès d’une banque privée.

Dans un entretien au Soir, la directrice financière de la Monnaie, la Française Agathe Chamboredon, ne remet pas en cause le découvert bancaire qui est celui de la Monnaie (2,5 millions d’euros), mais elle note que l’essentiel du déficit budgétaire pointé par la Cour des Comptes (5,33 millions) trouve son origine dans l’adoption d’une nouvelle méthodologie comptable imposée en 2018.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Scènes

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs