C’est officiel: Raul va entraîner la réserve du Real Madrid

@News
@News

Raul Gonzalez, ancien attaquant mythique du Real Madrid, va débuter à 41 ans sa carrière d’entraîneur à l’étage professionnel en prenant les rênes de l’équipe réserve merengue en troisième division espagnole, a annoncé jeudi le club madrilène.

« Raul, qui a été cette saison entraîneur des cadets puis des juniors, va débuter une nouvelle étape professionnelle au Real Madrid », a écrit le club dans un communiqué. « Il dirigera le Real Madrid Castilla la saison prochaine. »

En faisant ses premières armes sur le banc de l’équipe B, l’ancien buteur du Real des années 1990 et 2000 suit la trace de son ex-équipier Zinédine Zidane, qui avait lui-même débuté avec la réserve en 2014 avant d’être promu en équipe première en 2016 et de remporter trois Ligues des champions d’affilée.

Un autre technicien du Castilla, l’Argentin Santiago Solari, a également été promu à la tête de l’équipe première au cours de la saison qui vient de s’achever, remplaçant Julen Lopetegui fin octobre avant d’être lui-même remplacé par le revenant Zidane en mars.

Raul a fait l’essentiel de sa carrière au Real Madrid de 1994 à 2010, inscrivant 323 buts en 741 matches toutes compétitions confondues et remportant six titres de champion d’Espagne et trois Ligues des champions.

Il a longtemps été le meilleur buteur de l’histoire de la C1, avant d’être dépassé par l’Argentin Lionel Messi (FC Barcelone) et le Portugais Cristiano Ronaldo (Juventus Turin).

En revanche, il n’a jamais remporté de titre avec l’équipe d’Espagne, puisqu’il a pris sa retraite internationale après 102 sélections et 44 buts en 2006, avant que la « Roja » ne fasse la loi sur le football européen (2008, 2012) et mondial (2010).

Après le Real Madrid, il a fait un passage remarqué à Schalke 04 (2010-12), remportant une Coupe d’Allemagne, puis a passé deux ans au Qatar dans le club d’Al Sadd. En 2014, il a rejoint le Cosmos New York, l’ancienne équipe de la légende brésilienne Pelé, achevant sa carrière de joueur en 2015 sur un titre de champion du championnat nord-américain NASL.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite