Russie: l’ourse blanche affamée repérée loin de son habitat a été prise en charge par des vétérinaires

Une ourse polaire affamée qui avait été aperçue aux abords d’une ville de l’Arctique russe, à plus de 800 kilomètres de son habitat naturel a été capturée et prise en charge par des vétérinaires, ont indiqué jeudi les autorités locales. L’animal avait été repéré pour la première fois dimanche soir dans la zone industrielle de Talmakh, au nord-est de Norilsk, en train de chercher de la nourriture dans des poubelles. Les images de la bête épuisée avaient fait le tour des réseaux sociaux.

Il s’agit d’une femelle âgée visiblement d’un an et pesant près de 200 kilos, a indiqué Alexandre Korobkine, un responsable du ministère local de l’Ecologie. Après de premiers examens vétérinaires, l’ourse devrait être envoyée vendredi dans un zoo à Krasnoïarsk, en Sibérie, à plusieurs milliers de kilomètres au sud de Norilsk, où elle sera soignée. Selon les autorités, son état de santé ne permet pas pour l’instant de la libérer dans la nature.

Les incursions d’ours polaires en quête de nourriture près de zones habitées se font de plus en plus fréquentes dans le nord de la Russie, à mesure que leur habitat et leur alimentation sont dégradés par le changement climatique et la fonte des glaces. Les ours polaires sont reconnus comme espèce en danger et leur chasse est interdite en Russie.

En février, les habitants de l’archipel arctique de Nouvelle-Zemble avaient dû faire face à une invasion de dizaines d’ours polaires agressifs en quête de nourriture, qui avait contraint les autorités à déclarer l’état d’urgence pour une dizaine de jours plus tard. Les images de ces animaux entrant dans les cages d’escalier des immeubles d’habitation avaient fait le tour du monde, un phénomène qui risque de se reproduire avec le renforcement de la présence humaine, notamment militaire, dans une région au développement stratégique pour Moscou.

Nicolas Hulot au «Soir»: «On est sur le point de bascule et tout est encore possible»

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20081230-WAJAEW

    Tests Pisa: les jeunes toujours attirés par les métiers traditionnels à l’heure du numérique

  2. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe Gafa

  3. Jean-Paul Philippot.

    Salaire de Philippot: la RTBF n’a pas respecté ses obligations légales

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite