Sommet européen: les dirigeants ambitionnent un accord sur le budget 2021-2027 pour la fin de l’année

Angela Merkel (Allemagne), Mark Rutte (Pays-Bas) et Brigitte Bierlein (Autriche)
Angela Merkel (Allemagne), Mark Rutte (Pays-Bas) et Brigitte Bierlein (Autriche) - Belga

Les chefs d’État et de gouvernement de l’Union européenne se sont fixé jeudi l’ambition d’arriver à un accord sur le cadre financier pluriannuel (CFP 2021-2027) de l’UE d’ici la fin de l’année, et non à l’automne comme ils en avaient exprimé le souhait précédemment. L’actuel CFP - qui porte sur la période 2014-2020 - avait été adopté tardivement, entraînant un retard dans le lancement de nouveaux programmes.

Voulant éviter qu’un tel scénario ne se reproduise, les leaders européens avaient indiqué lors d’un sommet en décembre dernier leur ambition d’atterrir à l’automne 2019, et ce alors que la Commission et le Parlement les pressaient déjà de s’entendre avant les élections européennes.

Réunis à Bruxelles jeudi soir, les dirigeants ont une nouvelle fois repoussé l’échéance. Dans ses conclusions, le Conseil européen appelle «la présidence finlandaise (qui débutera le 1er juillet, ndlr) à poursuivre le travail et à développer un cadre de négociations». «Sur cette base, le Conseil procédera à un échange de vues en octobre, avec pour objectif un accord avant la fin de l’année», peut-on lire.

Pour compenser la perte de la contribution britannique et financer de nouveaux besoins (politique migratoire et des frontières, défense, emploi, Erasmus+, etc.), la Commission européenne a proposé des coupes dans la politique agricole commune (-5%) et les fonds de cohésion (-6%), ce qui est plutôt mal passé chez les principaux bénéficiaires de ces politiques historiques.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. La saison 2 de Big Little Lies, sortie récemment, est notamment disponible sur l’IPTV.

    L’IPTV, le succès alarmant de la télévision pirate

  2. Un programme conjoint de l’ONU et de l’Organisation mondiale des douanes vient d’atteindre les 300 tonnes de cocaïne saisies depuis son lancement, il y a 15 ans.

    Un expert belge de l’ONU témoigne: «Moins de 2% des containers sont contrôlés contre la drogue»

  3. Philippe Clement, qui a accepté de relever le défi brugeois, préface la saison à venir.

Chroniques
  • A-t-on «bruxellé» sur la Lune?

    Du Brussels Vloms sur la Lune ?

    Nul n’ignore que les prétendus premiers pas de l’homme sur la Lune le 21 juillet 1969 relèvent de la fake news – pardon, de l’infox. Et que le premier à fouler le sol lunaire n’est pas l’Américain Neil Armstrong, mais notre compatriote Tintin, reporter de son état, dont les aventures lunaires ont été contées par Hergé dans les albums Objectif Lune (1953) et On a marché sur la Lune (1954). La vérité ayant repris ses droits, posons-nous une question essentielle : aurait-on parlé bruxellois sur la Lune ?

    Les fidèles de cette chronique connaissent déjà la réponse : le billet de la semaine dernière a...

    Lire la suite

  • Pour le Roi, le peuple est souverain

    Il ne faut évidemment pas surestimer la portée d’un discours royal. L’exercice reste convenu, le style compassé et le message très encadré. Mais à l’occasion de la Fête nationale, tous les observateurs ont noté entre les lignes que le roi Philippe a adressé un message direct aux responsables politiques du pays qui doivent « faire la synthèse (des résultats électoraux) et s’accorder sur des solutions. » Le souverain insiste : « Les défis sont...

    Lire la suite