Un homme exécuté en Géorgie, le dixième depuis janvier aux Etats-Unis

Un homme exécuté en Géorgie, le dixième depuis janvier aux Etats-Unis

L’Etat américain de Géorgie a exécuté jeudi soir un homme condamné pour le meurtre, il y a plus de vingt ans, d’un gardien de prison en civil.

Marion Wilson, 42 ans, a reçu une injection létale peu avant 22H00 (02H00 GMT) dans un pénitencier près de Jackson, dans le sud des Etats-Unis, ont annoncé les services correctionnels de Géorgie.

En mars 1996, il se trouvait dans un supermarché avec Robert Earl Butts qui, comme lui, faisait partie du violent «Folk Nation Gang».

Les deux hommes avaient repéré à la caisse un gardien de prison de leur connaissance, Donovan Corey Parks, venu acheter de la nourriture pour ses chats.

Selon l’accusation, ils avaient décidé de l’agresser pour accroître leur prestige au sein de leur gang.

Ils l’avaient suivi sur le parking du supermarché et lui avait demandé de les ramener chez eux. Une fois à bord du véhicule, Robert Butts avait dégainé une arme. Quelques minutes plus tard, le corps sans vie de Donovan Parks était abandonné dans une rue.

Recours juridiques

Les deux hommes avaient été rapidement arrêtés et condamnés à la peine capitale.

Ils avaient ensuite multiplié les recours juridiques pour y échapper mais Robert Butts a été exécuté en mai 2018.

Marion Wilson, qui assurait ne pas avoir tiré le coup fatal, a tenté des appels jusqu’à la dernière minute. Il a essuyé jeudi des refus du bureau des grâces de Georgie et de la Cour suprême des Etats-Unis.

Il est le dixième condamné à mort exécuté depuis janvier aux Etats-Unis.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. «
Si ça avait marché avec John Barry, je serais encore là à faire couler son bain et chauffer sa soupe de tortue.
»

    Les Racines élémentaires de Jane Birkin: «J’étais devenue quelqu’un de célèbre sans grand mérite»

  2. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  3. Affublé d’une veste en cuir marron élimée, appuyé à un déambulateur, Harvey Weinstein semble un vieil homme que l’on dirait centenaire, alors qu’il affiche tout juste 67 ans au compteur. © Photo News.

    Il se passe toujours quelque chose au procès de Harvey Weinstein

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite