Bruxelles: le suspect qui a caché des explosifs à Jette a été placé sous mandat d’arrêt

Bruxelles: le suspect qui a caché des explosifs à Jette a été placé sous mandat d’arrêt
Belga

Concernant la faible quantité d’explosifs découverte jeudi au bois du Laerbeek, le suspect D.C. a été placé sous mandat d’arrêt ce vendredi, a indiqué en fin d’après-midi le parquet de Bruxelles. Il a été inculpé du chef de fabrication, détention et port de matières explosives ou susceptibles d’exploser. D.C. passera devant la chambre du conseil endéans cinq jours. Celle-ci devra alors décider de la prolongation, ou non, de sa détention préventive.

Le suspect a été entendu par un juge d’instruction vendredi dans le courant de la journée. Dans une première déclaration, il a affirmé qu’il possédait ces explosifs (du TATP en petites quantités) « dans un but ludique », a indiqué vendredi Denis Goeman.

Une perquisition a été effectuée à son domicile en Région bruxelloise, laquelle n’a rien mis en évidence. La piste terroriste a été écartée jeudi soir par le parquet.

Connu des services de police

L’homme, D.C., âgé de 36 ans, est cependant déjà connu des services de police. Il a été condamné en 2016 par le tribunal correctionnel de Gand à sept ans de prison pour incendie volontaire. Il avait été libéré sous conditions en septembre 2018.

Jeudi après-midi, un sac en plastique contenant une matière explosive en faible quantité a été découvert avenue de l’Exposition à Jette, près du Bois du Laerbeek, non loin d’un pont de chemin de fer, par une équipe de la recherche locale de la zone de police Bruxelles-Ouest. Il s’agissait de TATP (peroxyde d’acétone).

Sur le même sujet
Police
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous