Accueil Monde États-Unis

«Un doigt sur la gâchette», Donald Trump tend une perche malaisée à l’Iran

Le président américain a suspendu de justesse des frappes contre l’Iran avant d’inviter à la négociation. La stratégie du bâton et de la carotte n’est pas une première. Aucun des deux pays ne veut véritablement la guerre.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Une poigne de fer, dans un gant de velours. Donald Trump balbutie fréquemment sa communication de crise, mais il pense cette fois avoir trouvé la bonne carburation pour imprimer son image d’homme fort et magnanime à la face du monde : oui, assurent des sources officielles et anonymes, des frappes étaient prévues jeudi soir à 20 heures (heure de Washington) contre des sites de missiles sol-air et de radars iraniens, dans le détroit d’Ormuz, non loin de là où un drone américain non armé fut abattu le matin même. Oui aussi, le président des Etats-Unis avait approuvé ces représailles dévastatrices, autorisé le décollage des chasseurs bombardiers et le positionnement des navires lance-missiles. Oui encore, il aurait tout stoppé à 19 heures, en proie à des atermoiements de dernière seconde.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

2 Commentaires

  • Posté par Lambert Guy, vendredi 21 juin 2019, 21:25

    Trump ne veut pas la guerre? Pas certain! Ce mec est capable, si les sondages dans quelques mois ne lui sont pas favorables, d'entrer en guerre pour se faire réélire. Dans l'histoire états-unienne, un président en guerre a toujours été réélu. Il le sait. Ce qu'il veut? Retarder au plus cette entrée en guerre parce que maintenant, c'est trop tôt...surtout si il y a des morts américains. S'il y a des morts américains, il ne serait pas alors réélu. Et ça, il le sait aussi.

  • Posté par Lievyns Philippe, samedi 22 juin 2019, 17:57

    Bien vu! Mais Trump veut sa guerre (URSS) pour s'accrocher une médaille pour sa réélection en 2020. Pas sur que ce soit l'approche de l'OTAN et des autres pays du globe. Nous avons tout à perdre.

Aussi en USA

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs