Accueil Sports

Tout peut arriver, même le retrait d’un candidat…

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 2 min

C’est une grande révolution que va vivre l’Union belge ce samedi avec la réforme de sa structure (le Comité Exécutif remplacé par une nouvelle ASBL, voir nos éditions du 6 juin), qui précédera l’élection du douzième président fédéral de l’histoire. Dont on dit qu’il n’aura plus qu’un rôle protocolaire mais cela reste vraiment à voir, en fonction avant tout de sa personnalité…

Si le favori semble être Mehdi Bayat, qui serait le premier dirigeant de club pro à régner depuis le Brugeois Michel D’Hooghe (1987-2001), l’élection se joue souvent avant le vote, dans un jeu politicien assez tarabiscoté. S’il y a trois candidats au départ, il pourrait y en avoir finalement plus ou… moins, selon les petits arrangements entre amis, étant entendu que chacun peut se désister ou… se déclarer juste avant le scrutin !

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Sports

Analyse Francfort au bout du suspense et de la nuit

Le troisième essai était le bon pour la Bundesliga. Après avoir éliminé le Borussia Dortmund en barrages, puis le RB Leipzig en demi-finale, les Rangers ont cette fois trouvé leur maître avec l’Eintracht Francfort (1-1, 5-4 aux tirs au but). Les vice-champions écossais rejoignent Benfica sur la liste des adversaires potentiels de l’Union Saint-Gilloise au 3e tour préliminaire de la prochaine Ligue des champions.

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs