Euro de basket: avec le duo Meesseman-Allemand, les Belgian Cats gagnent face à l’Italie en préparation

@Belga
@Belga

La Belgique s’est imposée de trois points 79 à 76 (mi-temps : 37-45) face à l’Italie vendredi à Wevelgem au terme du 8e de ses neuf matches de préparation en vue de l’Euro de basket féminin du 27 juin au 7 juillet. Les Belgian Cats s’étaient inclinées 60-49 contre les Italiennes, aussi présentes à l’Euro, lors du tournoi de Saragosse début juin.

Emma Meesseman a inscrit 29 points (plus 6 rebonds, 7 assists, 6 fautes provoquées). Julie Allemand a distillé 9 assists (8 points, 6 rebonds et 6 fautes provoquées). Le duo s’est trouvé les yeux fermés vendredi soir dans un duel qui s’est joué dans les derniers instants.

Si les Transalpines ont récupéré leur joueuse vedette Cecilia Zandalasini, 23 ans, championne WNBA avec Minnesota Lynx en 2017, Philip Mestdagh peut compter depuis le week-end dernier sur son trio phare Emma Meesseman-Julie Allemand-Kim Mestdagh. Un cinq de base, avec Antonia Delaere (9 pts) et Kyara Linskens, efficace qui dominait les Italiennes pour pousser à 25-13 dans le premier quart temps.

La suite était moins avenante avec un relâchement en défense, des rotations et des essais. L’Italie en profitait avec Zandalasini (8 de ses 16 points en première période) et Giorgia Sottana (11 de ses 15 pts aussi) pour infliger un 5-26 partiel (+21) en moins de dix minutes. Sabrina Cinili rajoutera au total 17 points. La pause était sifflée à 37-45 après ce gros passage à vide.

Ce fut nettement meilleur à la reprise avec ce duo Meesseman (15 pts dans le 3e quart)- Allemand (5 dans le 3e quart). Les Belgian Cats inscrivaient ainsi trente points en dix minutes pour repasser devant à 67-64 à la demi-heure. Le dernier quart voyait les deux formations au coude à coude et le money-time sous l’impulsion, comme le week-end dernier de la meneuse belge permettait à la Belgique de l’emporter sur deux derniers lancers de Kim Mestdagh (9 points).

Samedi à Courtrai (17h00), une dernière répétition générale sera opérée, toujours face à l’Italie, avant le départ pour la Serbie lundi. Les Belges ont pour l’heure enregistré quatre victoires, pour quatre défaites.

La Belgique figure dans le groupe D à l’Euro avec la Russie (qu’elle rencontre le 27 juin, 17h45), la Biélorussie (28 juin 17h45) et la Serbie (30 juin, 20h30), pays organisateur. La poule des Belges est située à Zrenjanin, à 80 km au nord de Belgrade.

Une place parmi les six premiers offre un ticket pour les tournois de qualification olympique pour Tokyo 2020.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • BASKET EC 2021 QUALIFICATION BELGIUM VS LITHUANIA

    Par Stéphane Druart

    Basket

    Qualifications Euro de basket 2021: les Belgian Lions enchaînent

  • Jonathan Tabu. @Belga

    Par Stéphane Druart

    Basket

    Basket: les Lions veulent confirmer au Danemark

  • photo news

    Par Stéphane Druart

    International

    Dario Gjergja: «Je ne me sens pas étranger»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. PHOTONEWS_10722386-053

    La taxe de congestion divise un gouvernement bruxellois en pré-campagne électorale

  2. Caroline Désir, ministre de l’Enseignement.

    Coronavirus: calme, vigilance et hygiène seront de mise dans les écoles pour la rentrée lundi

  3. d-20200129-3YKG2R 2020-01-29 15:26:34

    Brexit: l’Irlande a-t-elle crié victoire trop vite?

La chronique
  • La fable du matoufé et du guacamole

    L’hiver est là et il nous donne une bonne raison de manger des plats que les diététiciens réprouvent. Vous connaissez sans doute le matoufé, cette omelette généreuse enrichie de lardons, de farine et de lait. Une préparation « émouvante par sa simplicité », s’en émerveille la Royale Confrérie du Matoufé de Marche-en-Famenne, où je suis né. Mon père m’en avait légué la recette un jour où il pensait sérieusement à sa postérité.

    Posés sur les tranches du pain croustillant tout juste sorti du four à bois de ma mère, ces œufs brouillés étaient une partie de mon « chez moi ». Avec le sanglier « qui a une longueur d’avance », l’eau ferrugineuse des pouhons célébrés par Guillaume Apollinaire et les anecdotes que mon père puisait dans son livre culte, Dure Ardenne, d’Arsène Soreil.

    J’ai parlé de ce plat, et je l’ai parfois même préparé, au gré de mes voyages. Il avait ce goût simple, rustique, rassurant, qui, dans toutes les cultures, évoque la chaleur du cocon familial, les grandes tablées après la moisson, le foot ou...

    Lire la suite

  • Les dangereuses conséquences politiques du coronavirus

    Le coronavirus est d’abord et avant tout un défi sanitaire mondial, évidemment. Avec un questionnement scientifique et la mise en place nécessaire de mesures à la fois fortes et proportionnées pour endiguer l’épidémie. Mais la maladie, qui est installée désormais au centre de l’attention de toute la planète, est, et de plus en plus, un révélateur démocratique. Quand on voit, de Rome à Paris en passant par Pékin, comment le virus s’invite sur la scène politique et les dégâts qu’il y fait, on s’inquiète autant, si pas plus, à ce propos que...

    Lire la suite