France: une fillette de 3 ans survit 6 jours à côté du cadavre de sa mère

Photo contextuelle.
Photo contextuelle. - DR

Lilas, 3 ans et demi, a survécu, seule, durant 6 jours dans un appartement de Perpignan. La fillette croyait que sa maman « dormait ». Cette dernière a été retrouvée morte dans les toilettes de son domicile.

Une voisine de palier a donné l’alerte jeudi 20 juin. « Je trouvais étrange que la petite dorme sur le balcon, raconte-elle au journal Le Parisien. Mais, lorsque je la questionnais, chaque jour, invariablement elle répondait que sa maman dormait, ce qui était plausible puisque la jeune femme vit surtout la nuit. Et elle a fini par ajouter que maman dormait dans les WC. »

La maman serait décédée samedi dernier, selon les premiers éléments de l’enquête, « soit six jours et six nuits de survie devant la porte fermée des WC ». « La mère était « suivie par les services sociaux vraisemblablement pour des problèmes d’addiction ». Une autopsie doit avoir lieu.

Lilas a réussi à s’alimenter seule. « La petite a géré la situation avec une très grande intelligence », rapporte, impressionnée une voisine. « Elle a réussi à ouvrir une boîte de raviolis pour s’alimenter et elle a fait ses besoins dans son petit pot. » La fillette a été hospitalisée.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGIUM-POLITICS-GOVERNMENT-ROYALS-G59FB9OEQ.1

    Coalition fédérale: PS et N-VA ne se rapprochent pas mais ne se quittent plus

  2. Sophie Dutordoir, CEO de la SNCB, et son homologue autrichien Andreas Mattha ont célébré ce lundi l’arrivée du premier train de nuit reliant Vienne et Bruxelles.

    Retour des trains de nuit en Belgique: une solution du passé pour l’avenir ?

  3. «
Le Mercosur vend l’Amazone
», dénonçaient des opposants à l’accord lors d’une manifestation devant l’ambassade du Brésil en Belgique en août dernier.

    Unanimité wallonne contre le traité Mercosur

La chronique
  • Négociations fédérales: le citoyen a besoin d’honnêteté intellectuelle, pas de mépris

    Le PS et la N-VA sont depuis quelques jours en réunion ininterrompue. Les frères ennemis ne se quitteraient plus et on est en droit d’espérer que cette fois c’est la bonne et qu’après huit mois, on aura droit à de l’honnêteté intellectuelle de part et d’autre, permettant de donner une fois pour toutes une réponse à la question de leur (im)possible route commune au gouvernement.

    Paul Magnette, président du PS, a (re)dressé la liste du programme que les socialistes souhaitent et sur lequel ils ont...

    Lire la suite