Accueil Monde France

Taubira partie, c’est la gauche qui rétrécit

Le départ de la ministre renforce la cohérence du gouvernement. Mais il réduit aussi le périmètre d’une majorité de plus en plus fragile. Taubira pourrait fédérer les déçus du hollandisme.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 4 min

Le communiqué de l’Elysée a surpris tout le monde mercredi matin. Dans le plus grand secret, le départ de Christiane Taubira avait pourtant été acté… dès samedi dernier. Le Président et la ministre de la Justice avaient fini par convenir que pour la cohérence de l’équipe, il valait mieux en finir avec cette forme de cohabitation qui ne disait pas son nom. En conseil des ministres, François Hollande a remercié celle qui lui a permis d’inscrire au Panthéon de la gauche la réforme de société la plus emblématique de son quinquennat (le mariage pour tous). «  Mais il a aussi insisté sur la cohérence du gouvernement et sur l’éthique collective  », a souligné le porte-parole du gouvernement, Stéphane Le Foll.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

  • Posté par Joseph Taminiaux, mercredi 27 janvier 2016, 17:51

    Il est évident que la "gauche" française de 2016 ne correspond plus aux souhaits que les électeurs ont émis lors des dernières élections de 2012. Le Président actuel n'a pas l'envergure des précédents quel que soit leur appartenance politique. Tout cela n'est que "pain béni" pour la droite en 2017.

Aussi en France

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs