De fortes chaleurs plus particulièrement attendues mardi et mercredi: la météo région par région

Le mercure va grimper.
Le mercure va grimper. - Pierre-Yves Thienpont

À partir de dimanche, le mercure va progressivement grimper et dépasser les 25 degrés, indique l’Institut royal météorologique (IRM). Mardi et mercredi, les températures pourraient ainsi atteindre 35 degrés. Ce samedi après-midi, le temps sera ensoleillé et assez chaud. Les maxima oscilleront entre 20 degrés en Haute Ardenne ainsi qu’à la côte et 24 degrés en Campine.

>> La canicule arrive en Belgique : la phase d’avertissement du plan fortes chaleurs et pics d’ozone activée

Lundi, le soleil sera parfois voilé par des nuages d’altitude. Quelques nuages cumuliformes pourraient également se former et une averse ne sera d’ailleurs pas exclue en fin de journée en région côtière. Il fera très chaud puisque les températures atteindront 31 ou 32 degrés en plusieurs endroits, sous un vent modéré de sud-est. Même au littoral, les maxima sera proche de 28 degrés avant qu’une brise de mer ne s’établisse.

Jusqu’à 40 degrés en Belgique la semaine prochaine : d’où vient une telle vague de chaleur ?

Mardi, le soleil, les voiles d’altitude et la chaleur resteront au programme. Le mercure grimpera encore un peu et on pourra relever 34 degrés dans certaines stations et même peut-être déjà 35 degrés. Le littoral devrait bénéficier d’une brise de mer.

Mercredi, le ciel sera pratiquement serein et les maxima pourraient encore atteindre 35 degrés.

>> Le Plan Canicule de la ville de Bruxelles est activé

À partir de jeudi, le temps restera ensoleillé et les températures maximales pourraient entamer une légère baisse avec des valeurs approchant les 30 degrés. Cela reste toutefois à confirmer car certains modèles météorologiques maintiennent de très fortes chaleurs sur nos régions.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. RTX6XSMA

    Fiscalité: la Belgique gagnerait entre 200 millions et un milliard avec une taxe GAFA

  2. Jean-Paul Philippot.

    Salaire de Philippot: la RTBF n’a pas respecté ses obligations légales

  3. En 2021, le vainqueur de la Coupe de Belgique ne sera plus automatiquement qualifié pour les poules de l’Europa League.

    Gagner la Coupe de Belgique ne mènera plus automatiquement aux poules de l’Europa League

La chronique
  • Coalition fédérale: le casse-tête postélectoral

    La crise politique fédérale est tellement désespérante que l’on finit par se demander comment le système est censé fonctionner. Quels principes a-t-on suivi, avant 2019, pour former un gouvernement ?

    On pourrait croire que la réponse à cette question est simple, mais ce n’est pas le cas. Un seul principe est incontesté, et encore : idéalement, le gouvernement doit disposer d’une majorité parlementaire prête à le soutenir. Mais un gouvernement minoritaire n’est pas interdit, et il existe des exemples en ce sens dans différents pays européens. En outre, la règle arithmétique de la majorité ne nous dit pas quel critère employer pour choisir les partis qui composeront la majorité d’une part et l’opposition d’autre part. Rien n’interdit même d’installer un gouvernement d’union nationale, comme en temps de guerre, composé de la quasi-totalité des partis représentés au parlement, ce qui modifie le sens de la notion de majorité.

    ...

    Lire la suite

  • Pour destituer (vraiment) Trump, il faut une arme de séduction massive

    Dans son dernier essai, Pierre Rosanvallon montre qu’on se trompe lourdement à ne voir dans le populisme qu’une réaction et une envie de dégagisme de citoyens en colère. Pour le sociologue, les populistes offrent une vision cohérente et attractive de la démocratie, de la société et de l’économie. Pour les contrer, il faut développer une offre politique et une vision de la société plus attractives que celle qu’ils proposent.

    Problème profond...

    Lire la suite