RD Congo: Joseph Kabila annonce qu’il siégera comme sénateur, rapportent des médias locaux

RD Congo: Joseph Kabila annonce qu’il siégera comme sénateur, rapportent des médias locaux
Reuters

Le « président honoraire » congolais Joseph Kabila Kabange, sénateur à vie selon la Constitution de la République démocratique du Congo (RDC), a annoncé samedi qu’il siégerait au Sénat, la chambre haute du parlement de Kinshasa, rapportent des médias locaux.

« Certainement après l’installation du bureau définitif », a déclaré M. Kabila en recevant dans sa ferme de Kingakati, à l’est de Kinshasa, les 91 sénateurs membres des différents partis politiques et regroupements composant le Front Commun pour le Congo (FCC), une vaste plate-forme politique dont il est l’« autorité morale ».

Le Sénat congolais compte 108 sénateurs, à raison de quatre pour chacune des 25 provinces congolaises, la ville-province de Kinshasa, la plus peuplée, en fournissant huit. S’y ajoutent, selon la Constitution de 2006, les anciens chefs de l’Etat, qui sont sénateurs à vie.

M. Kabila a toutefois, selon le site d’information en ligne 7sur7, précisé qu’il n’était pas sûr de pouvoir siéger régulièrement à la chambre haute du parlement.

Sur le même sujet
Chambre hauteKinshasaSénat
 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. d-20191230-3Y1G9Z 2019-12-26 16:43:06

    Affaire Gabriel Matzneff: pourquoi a-t-on fait taire ceux qui se sont élevés contre l'écrivain?

  2. d-20180913-3NJ2DX 2019-11-19 19:47:41

    Le procès Deliveroo fixé pour octobre… 2021

  3. © Reuters.

    Meghan et Harry: la sécurité et les finances du couple, deux sujets sensibles

La chronique
  • Le cas Emir Kir, l’arbre qui cache la forêt communautariste

    Nous ne sommes qu’au début des effets de l’« affaire Kir ». Sur un plan individuel d’abord, Emir Kir s’indigne de l’éviction spectaculaire dont il fait les frais et a la possibilité de faire appel.

    Sur un plan collectif, on vérifiera dans les jours qui viennent l’impact politique de cette décision courageuse de la Commission de vigilance du PS.

    Mais c’est sur un plan plus général que des questions cruciales se posent. Les socialistes ne peuvent en...

    Lire la suite