Gilbert Timmermans à nouveau battu dans la course à la présidence de l’Union Belge: «Je m’y attendais un peu»

Gilbert Timmermans à nouveau battu dans la course à la présidence de l’Union Belge: «Je m’y attendais un peu»
PhotoNews

Après Gérard Linard en 2017, c’est en effet Mehdi Bayat, à une écrasante majorité de 15 voix contre 7 (les sept néerlandophones de Voetbal Vlaanderen dont il était le candidat), qui lui a brûlé la politesse.

Bayat a lui récolté les huit voix de la Ligue pro, et les sept des amateurs francophones de l’ACFF (Association des Clubs Francophones de Football) dont le candidat, l’avocat de Herstal Philippe Godin, 53 ans, a retiré sa candidature avant le premier tour de scrutin.

« J’avais bien senti depuis plusieurs jours que quelque chose dans ce genre était en train de se préparer », a poursuivi Timmermans.

« C’est évidemment toujours dans l’espoir de gagner qu’on se présente à une élection. Je ne vais donc certainement pas sauter de joie. D’autant que c’est la deuxième fois, et selon le même scénario d’une coalition entre les pros et les amateurs francophones. Il n’y a par conséquent, à l’évidence, pas de solidarité entre les ligues amateures. Mais bon c’est comme ça… »

À 74 ans, et donc à un an de la limite d’âge où il devra renoncer à la fonction, Timmermans devient néanmoins vice-président de l’Union belge.

« Je vais bien sûr prendre les choses très au sérieux à ce poste », dit-il. « Je vais même pour preuve, renoncer à la présidence de Voetbal Vlaanderen… »

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • belgaimage-134610663-full

    Par Benjamin Helson

    Charleroi

    Cette fois, Charleroi ne veut plus se louper

  • ©News

    Par Stéphane Vande Velde et Vincent Joséphy

    Anderlecht

    Van Crombrugge - Mignolet, choc à distance dans le Topper

  • ©News

    Par Young Kruyts

    Diables rouges

    Christian Kabasele au «Soir»: «J’ai toujours eu confiance en mes qualités»

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous

Le choix de la rédaction
  1. BELGA

    Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

  2. PHOTONEWS_10798099-022

    Le PS bruxellois a osé exclure Emir Kir

  3. Conner Rousseau ne porte pas un pull à capuche uniquement pour une question de confort. Le président du SP.A a lancé sa propre ligne de vêtements au profit des centres de préventions pour le suicide. Ces derniers sont menacés par les mesures d’économies du gouvernement flamand. © Pierre-Yves Thienpont.

    Conner Rousseau (SP.A) au «Soir»: «Des élections? Ce serait la fin de la Belgique!»

La chronique
  • Harry et Meghan, les papes et Vincent Kompany: les gagnants et les perdants de la semaine

    Les gagnants

    Harry et Meghan

    Une grand-mère comme Elizabeth, tout le monde en rêve ! Le conseil de famille convoqué en urgence et à huis clos dans un château de la famille royale devait tourner à la curée pour Harry et Meghan, les princes rebelles. Eh bien, nenni, comme on ne dit pas au Royaume-Uni : la Reine s’est montrée très large d’esprit et en définitive bien de son temps. De ce que l’on en sait en tout cas, et on ne sait pas forcément tout.

    Les congrès politiques

    Avez-vous vu ça ? Samedi dernier à Namur, les petites mains du CDH ont ajouté des chaises dans tous les coins disponibles pour permettre aux militants d’écouter Maxime Prévot à l’aise. Et le lendemain à Wavre, il aurait fallu un chausse-pied pour faire rentrer les fidèles du MR dans la salle où Georges-Louis...

    Lire la suite

  • Exclusion de Kir: au PS, fini de biaiser

    Emir Kir exclu du PS ! Le parti socialiste n’a pas esquivé cette fois, ni biaisé. Après six heures de discussion, la décision a été prise de sanctionner et non plus de comprendre ou d’excuser des comportements des élus en contradiction avec ses valeurs. Et cela quel que soit le poids de l’élu qui a dérapé. Emir Kir – qui rappelons-le peut faire appel d’une décision qu’il trouve totalement injuste –, ne bénéficie donc plus de la protection dont il a pu jouir dans le passé.

    Son bouclier de...

    Lire la suite