Les Etats-Unis ont lancé des cyberattaques contre l’Iran, rapportent des médias américains

Les Etats-Unis ont lancé des cyberattaques contre l’Iran, rapportent des médias américains

Les Etats-Unis ont lancé cette semaine des cyberattaques contre des systèmes de lancement de missiles et un réseau d’espionnage iraniens, après la destruction par Téhéran d’un drone américain, ont rapporté samedi des médias américains.

Donald Trump annonce de nouvelles sanctions « majeures » contre l’Iran

Le président américain Donald Trump a annulé à la dernière minute des frappes programmées contre l’Iran après la destruction de ce drone de surveillance le 20 juin. Il a en revanche autorisé secrètement des représailles sous forme de cyberattaque contre les systèmes de défense iraniens, a affirmé le Washington Post.

Selon le média américain, une des cyberattaques a visé des ordinateurs servant à contrôler des lancements de missiles et de fusées.

L’Iran menace les Etats-Unis de conséquences dévastatrices en cas d’attaque

Le New York Times, le CBS News et l' Associated Press ont également confirmé cette information, en affirmant via plusieurs sources que le président américain aurait effectivement approuvé ces cyberattaques.

Le nucléaire iranien au cœur de la crise

D’après le Washington Post, ces cyberattaques, planifiées depuis plusieurs semaines, voire des mois, avaient été initialement proposées par les militaires américains comme riposte contre les attaques mi-juin contre des pétroliers dans le détroit d’Ormuz. Washington accuse l’Iran de ces attaques, alors que Téhéran nie toute implication.

Interrogé par l’AFP, le ministère américain de la Défense s’est refusé à tout commentaire.

En 2010, Téhéran avait déjà accusé les Etats-Unis et Israël d’avoir, en pleine crise sur le nucléaire iranien, créé le puissant virus informatique Stuxnet, qui avait infecté plusieurs milliers de ses ordinateurs et bloqué les centrifugeuses utilisées pour l’enrichissement de l’uranium.

Donald Trump assure que si les Iraniens renoncent au nucléaire, il sera « leur meilleur ami »

Donald Trump a annoncé samedi de nouvelles sanctions « majeures » dès lundi contre l’Iran, qui a pour sa part averti les Etats-Unis que la moindre attaque contre son territoire aurait des conséquences dévastatrices pour leurs intérêts dans la région.

 
 
À la Une du Soir.be
À découvrir sur Le Soir +
  • Pour Trump, Twitter et Facebook représentent un combat très personnel.

    Par Christina Brause et Clemens Wergin («Die Welt»)

    Lena

    Le combat mondial pour la domination d’internet

  • Joe Biden et Kamal Harris, un tandem masqué pour les démocrates.

    Par Kessava Packiry

    USA

    Présidentielle aux Etats-Unis: des conventions à l’ombre du coronavirus

  • TRUMPGOLF

    Trump, ou comment diriger un pays depuis son club de golf

 

Vos réactions

Règles de bonne conduite / Un commentaire abusif? Alertez-nous