Accueil Culture Musiques

Portrait: Abd al Malik, le rappeur spirituel

Le slammeur a livré une adaptation librement inspirée du livre « La Révolte et l’Art », qui mélange slam, rap, musique symphonique et danse hip-hop.

Article réservé aux abonnés
Journaliste aux services Culture et Médias Temps de lecture: 3 min

Abd al Malik touche à tout. Hip-hop, slam, cinéma (son premier film Qu’Allah bénisse la France sorti en 2012), littérature et essais et théâtre. Au centre de son œuvre : la foi et la France. « Etre Français, c’est être spirituel », écrivait-il dans un essai publié après les attentats de Charlie Hebdo (Place de la République). Il appelait alors à une « spiritualité laïque » qui redonnerait tout son sens au principe républicain de « liberté, égalité, fraternité ». C’est donc logiquement qu’il participe ce vendredi au festival « La Religion dans la Cité ». Car tel est son propos.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Musiques

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs