Accueil Société

Une centrale géothermique cause un léger séisme à Mol

Un séisme d’une magnitude de 2,1 sur l’échelle de Richter.

Temps de lecture: 2 min

Un léger séisme a été ressenti dimanche à proximité de la centrale géothermique du VITA à Mol (Anvers). Au moment du séisme d’une magnitude de 2,1 sur l’échelle de Richter, la centrale était à l’arrêt. Le VITO suit la situation de près.

La centrale géothermique du Centre flamand de recherche technologique (VITO) a été livrée le 14 mai et a fonctionné 16 jours. L’usine génère de l’énergie grâce à la chaleur géothermique. Le séisme s’est produit à proximité du puits d’injection MOL-GT-02.

Le tremblement de terre « induit » par l’activité humaine a été faible mais a été ressenti dans la région de Dessel. Sur le site de l’Observatoire royal de Belgique, on y trouvait lundi matin 13 signalements de riverains. Le VITO a lui-même enregistré les secousses. « Nous sommes conscients que la géothermie profonde puisse causer des séismes et nous avons installé un réseau de sismomètres », explique la porte-parole du VITO Kristine Verheyden. L’équipe de projet et les partenaires étudient les données de l’incident.

La centrale était à l’arrêt au moment du séisme.

L’administration communale de Mol est préoccupée par l’inquiétude de certains riverains. Elle demande au VITO d’« enquêter urgemment et en complète transparence sur les risques existants sur des séismes comparables ou plus fort à l’avenir ».

L’incident n’a toutefois pas matière à céder à la panique mais il fera l’objet d’un suivi, selon Mme Verheyden.

En décembre et janvier, deux séismes avaient déjà été enregistrés lors de tests. Ils étaient moins forts que celui de dimanche.

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

1 Commentaire

Aussi en Société

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

Geeko Voir les articles de Geeko