Accueil Monde Proche-Orient

Proche-Orient: un déluge de dollars pour oublier la Palestine?

Une grand-messe s’ouvre ce 25 juin au Bahrein pour présenter le volet économique du plan de paix américain. Mais les Palestiniens, outrés, l’ont déjà rejeté.

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 5 min

Ces mardi 25 et mercredi 26 se tiendra à Manama, la capitale de l’émirat du Bahrein, dans le Golfe, une conférence internationale destinée à lancer la partie économique du plan de paix américain pour résoudre le contentieux israélo-palestinien. Aux commandes : Jared Kushner, le gendre de Donald Trump, qui a préparé depuis plus de deux ans ce plan intitulé « De la prospérité à la paix » avec un compère, l’envoyé spécial de l’administration US au Moyen-Orient Jason Greenblatt. Ce volet économique n’est déjà plus un secret puisque les Américains l’ont dévoilé samedi sur le site de la Maison-Blanche. Le scepticisme qui entoure les efforts de Kushner et de Greenblatt s’en est trouvé renforcé, on va le voir. Le mot « conférence » a d’ailleurs disparu du vocabulaire, remplacé par un « workshop » (atelier, séminaire) plus modeste…

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Proche-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs