Accueil Belgique

Exode urbain: Bruxelles ne retient pas ses classes moyennes

Article réservé aux abonnés
Temps de lecture: 3 min

Depuis 1989, la Région bruxelloise peine à retenir sa classe moyenne, séduite par l’exode urbain. Logiquement, les pouvoirs publics ont tenté d’agir via le levier immobilier : la moitié des ménages quittant Bruxelles cite le prix des logements comme première motivation. Cela s’est traduit soit par la production de logements moyens, soit par l’octroi d’aides à l’acquisition de biens sur le marché privé.

Cet article est réservé aux abonnés
Article abonné

Découvrez la suite, 1€ pour 1 mois (sans engagement)

Avec cette offre, profitez de :
  • L’accès illimité à tous les articles, dossiers et reportages de la rédaction
  • Le journal en version numérique
  • Un confort de lecture avec publicité limitée

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

0 Commentaire

Aussi en Belgique

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une

références Voir les articles de références références Tous les jobs