Accueil Monde Proche-Orient

La réaction de l’Iran est «insultante et témoigne de son ignorance», estime Trump

Le président américain a ordonné lundi la mise en place de sanctions visant cette fois notamment le guide suprême iranien Ali Khamenei.

Temps de lecture: 1 min

Le président américain Donald Trump a estimé mardi que la réaction de l’Iran à sa proposition de discussions était «insultante» et qu’elle témoignait de «l’ignorance» de Téhéran, dont toute attaque serait suivie de représailles américaines «écrasantes».

«La déclaration particulièrement insultante de Téhéran (qui) témoigne de son ignorance, publiée aujourd’hui, démontre simplement qu’ils ne comprennent pas quelle est la réalité», a tweeté M. Trump.

Le président américain a ordonné lundi la mise en place de sanctions visant cette fois notamment le guide suprême iranien Ali Khamenei, tout en affirmant que la porte restait ouverte pour des négociations afin de faire retomber la tension dans le Golfe.

À lire aussi Iran-USA: la souris qui rugissait

 

Le fil info

La Une Tous

Voir tout le Fil info

6 Commentaires

  • Posté par Christian Radoux, jeudi 27 juin 2019, 0:02

    Le "guide suprême" de la dictature américaine mondiale ne vaut pas mieux que son très obscurantiste adversaire. Et quand je le vois exhiber comme un demeuré sa signature dans le style infantile "c'est moi qui ai la plus grosse" au bas de décisions stupides et souvent odieuses, ce n'est même plus son imbécillité et son ignorance crasse qui me conternent, mais son déséquilibre mental.

  • Posté par VINCENT Patrick, mardi 25 juin 2019, 19:15

    Trump est un "va-t-en -guerre" après la Corée du Nord, il s'en prend à l'Iran !

  • Posté par Grulois Stanislas, mardi 25 juin 2019, 19:00

    Il me semble que c'est l'hôpital qui se fout de la charité... Pourvu que les américains fassent preuve d'intelligence l'an prochain.

  • Posté par BRASSIENE Jean-Louis, mardi 25 juin 2019, 17:51

    Je viens de boucler "Fire and Fury" de M. Wolff. Même si l'authenticité de certains éléments repris dans ce livre peut être contestable (ce qui reste à prouver), l'infime partie qui est vraie suffit pour justifier largement une destitution de cet individu qui n'a pas sa place à la Maison Blanche, mais derrière les barreaux avec les condamnés de droit commun. Les Américains ont élu un voyou qui n'avait jamais cru qu'il serait président et ne voulait pas le devenir.

  • Posté par Smyers Jean-pierre, mardi 25 juin 2019, 17:43

    L'insulte ça le connaît aussi.

Plus de commentaires

Aussi en Proche et Moyen-Orient

Voir plus d'articles

Allez au-delà de l'actualité

Découvrez tous les changements

Découvrir

À la Une